Trois suggestions pour transformer sa cuisine en un laboratoire

Charles-Édouard Carrier Collaboration spéciale
Pendant la semaine de relâche, pourquoi ne pas se procurer tout le nécessaire chez Céramic Café pour permettre aux artistes en herbe de peindre à la maison? 
Photo: Céramic Café Pendant la semaine de relâche, pourquoi ne pas se procurer tout le nécessaire chez Céramic Café pour permettre aux artistes en herbe de peindre à la maison? 

Ce texte fait partie du cahier spécial Plaisirs

Une semaine de relâche à la maison demande un brin de créativité pour occuper parents et enfants réunis le temps d’un congé scolaire. Parmi les activités à faire à l’intérieur, si on transformait la cuisine en un lieu où s’entrecroisent créativité, expérimentation et plaisir ? Jeunes pousses, céramique et chocolat au menu  !


1. Du vert, une semence à la fois

Un peu de verdure en cuisine, sans devoir compter sur un pouce vert ? Il faut miser sur les pousses et les germinations pour des succès garantis. Les germinations sont des grains qui sont consommés au stade de germe (lentilles, luzerne, etc.). Pour leur part, les pousses se mangent au stade de jeune verdure, au moment où les feuilles apparaissent (tournesol, maïs, radis, etc.). Et comme elles n’ont pas besoin de soleil pour se développer, la culture de celles-ci est d’autant plus simplifiée : un germoir, de l’eau, quelques rinçages, et c’est tout !

Chez Mano Verde, on propose un ensemble de germination comprenant le germoir et un mélange de semences de la gamme ÉcoSandwich Booster. Trèfle, luzerne, radis, moutarde, fenugrec, brocoli, rapini, roquette : ce sont de véritables concentrés de vitamines et minéraux qui trouveront leur place dans un sandwich ou une salade.

Le germoir, un objet décoratif ? Bien sûr ! Le germoir écodesign fait de bambou recyclé trouvera certainement sa place en cuisine. Sa conception simple faite de deux bols d’inspiration asiatique déposés l’un sur l’autre n’enlève rien à son côté pratique puisqu’il convient à tous les types de semences. « Cette forme harmonieuse a été étudiée pour offrir la parfaite quantité d’eau et garantir une croissance rapide des graines mucilagineuses. De même, la taille des encoches sur le bol supérieur permet de laisser passer la juste quantité d’air et de lumière pour la croissance des graines, ni trop ni trop peu », peut-on lire sur la fiche du produit.

La germination en 4 étapes faciles

1. Choisir les graines, les placer dans la base du germoir non perforée et les immerger dans l’eau (respecter le temps requis).

2. Vider l’eau de trempage, en se servant de la base perforée comme passoire (les graines sont donc dans la base perforée). Bien rincer, couvrir avec le couvercle perforé.

3. Matin et soir, prendre la base perforée pour bien rincer et égoutter les graines. Les replacer ensuite dans la base non perforée et remettre le couvercle perforé.

4. Une fois la période de germination écoulée (quelques jours), les germes sont prêts à être consommés. Il est possible de conserver les restes au réfrigérateur en utilisant le couvercle non perforé. Le nombre de jours de conservation des germinations équivaut au nombre de jours de germination.


2. Tresse chocolat et noisettes

Bien installée au comptoir, toute la famille met les mains à la pâte pour confectionner une brioche inspirée du Babka, un gâteau tressé du temps des Fêtes et originaire d’Europe de l’Est. Avec cette première boîte à pâtisserie imaginée par Juliette & Chocolat, on simplifie la préparation de cette gâterie tout ce qu’il y a de plus chocolaté. Parents et enfants n’ont qu’à suivre la fiche recette savamment illustrée pour confectionner à la maison cette impressionnante brioche tressée.

En famille, on apprend à faire de la pâte, en la mélangeant, en la pétrissant, en l’abaissant et en la laissant gonfler à l’humidité avant de la cuire. On crée un étagé de pâte et de chocolat en plus de travailler la forme en tresse. La boîte à pâtisserie Juliette & Chocolat est conçue pour ceux qui désirent apprendre la pâtisserie en toute simplicité : les ingrédients sont pesés et numérotés et la recette est illustrée étape par étape, tout en intégrant des concepts de pâtisserie avancés. Les bases acquises pendant cette activité en cuisine pourront servir à l’élaboration de nos propres brioches.

Après 60 minutes de préparation, six heures de repos pour la pâte et 25 minutes de cuisson, on obtient une superbe brioche de 1300 grammes, soit de 12 à 15 portions. La boîte contient la levure, le sucre, la vanille, la farine, les garnitures et même les feuilles de papier parchemin.


3. L’art et la céramique

Les habitués du Céramic Café vous le diront : il y a quelque chose de très satisfaisant dans la création d’objets que l’on utilisera ensuite au quotidien. Du pose-cuillère au bougeoir, de la tasse à café au bol à soupe-repas, on a là des canevas originaux sur lesquels laisser aller sa créativité.

« Les familles doivent redoubler d’imagination pour concilier le télétravail et occuper les enfants à la maison, et ce sera encore le cas pour cette relâche scolaire, souligne Laurence Christen, directrice de trois des cinq succursales Céramic Café. On est là pour les aider ! Nous voulons offrir un ensemble tout prêt pour que les parents n’aient pas à se casser la tête ! »

Pour commander ces ensembles, les céramistes en herbe peuvent se rendre en succursale ou magasiner en ligne. Ils comprennent la céramique, la peinture et les accessoires. Hockey, animaux, Pokémon, pots de fleurs, lanternes, l’équipe de Céramic Café a créé des trios thématiques qu’elle propose aux artistes. Ou encore, on peut également acheter tous les items séparément. L’étape de la cuisson des céramiques peintes doit se faire en magasin puisque cela requiert un four dont la chaleur interne peut atteindre 1200 °C. Il faut prévoir des frais de 4 $ pour la cuisson de chaque pièce.



À voir en vidéo