«Love letter»: amour et trahisons

Tristan Roulot
Collaboration spéciale
Prince, comtesse, servante, soldat… Chaque carte dispose d’une valeur et d’un pouvoir spécial quand on la joue.
Photo: Z-Man Games Prince, comtesse, servante, soldat… Chaque carte dispose d’une valeur et d’un pouvoir spécial quand on la joue.

Ce texte fait partie du cahier spécial Le Petit D

La Saint-Valentin : l’amour, les bisous, les petits coeurs… mais aussi les coups de bluff, les alliances et les trahisons ! Eh oui : ce mois-ci, on joue à Love letter !

Quoi de plus romantique qu’une lettre d’amour ? Rien… sauf quand elle vient de quelqu’un qu’on n’aime pas trop. C’est justement le thème de Love Letter, un petit jeu d’une quinzaine de cartes magnifiquement illustrées, et très joliment présentées dans un sac en velours rouge. Dans un royaume lointain, les prétendants se bousculent pour séduire la jolie princesse. Vous êtes justement l’un d’eux, et devez vous débrouiller pour lui transmettre votre lettre d’amour par l’intermédiaire du personnel du château.

Prince, comtesse, servante, soldat… Chaque carte dispose d’une valeur et d’un pouvoir spécial quand on la joue. Le prêtre voit l’identité d’un adversaire (et tant pis pour le secret de la confession), le soldat élimine un personnage adverse, la servante protège votre main. Celui qui perd sa dernière carte est éliminé. Quand la pioche est vide, les survivants comparent la valeur de leur main, et le vainqueur remporte la manche.

Le jeu s’explique vite, et on élimine ses rivaux à tour de bras sans aucune pitié. Comme chaque manche ne dure que quelques minutes, les parties s’enchaînent à toute vitesse. C’est bien simple, chez nous, après un été passé entre cousins et cousines, le jeu est revenu tellement magané qu’il a fallu en racheter un nouveau ! Idéal pour une petite partie avec tes parents avant d’aller au lit, Love Letter est une valeur sûre qui ravira toute ta famille.


   

Love Letter, 3-4 joueurs, 8 ans +, 17 $, 10 minutes, Z-Man Games