Sans alcool, la fête est aussi folle!

Véronique Leduc
Collaboration spéciale, cariboumag.com
Que ce soit pour des raisons de santé ou simplement pour diminuer sa consommation d’alcool, de plus en plus de gens cherchent des options sans alcool lorsque vient le temps de prendre un verre.
Photo: iStock Que ce soit pour des raisons de santé ou simplement pour diminuer sa consommation d’alcool, de plus en plus de gens cherchent des options sans alcool lorsque vient le temps de prendre un verre.

Ce texte fait partie du cahier spécial Plaisirs

Que ce soit pour des raisons de santé, parce qu’on est enceinte, pour participer au Défi 28 jours sans alcool de février ou simplement pour diminuer sa consommation d’alcool, de plus en plus de gens cherchent des options sans alcool lorsque vient le temps de prendre un verre. Bonne nouvelle : le marché québécois regorge de nouveaux produits pour adhérer à la tendance du sans alcool. Voici cinq options locales à découvrir, testées et approuvées. 


 

Gin Juniper

C’est Patrick Cool et Valérian Roy, fondateurs de la brasserie Amiral, à Montréal, qui ont créé Juniper, un gin 100 % québécois sans alcool qui goûte… le gin. Distillée à la brasserie-distillerie Champ libre, en Montérégie, cette boisson, arrivée sur le marché l’automne dernier, propose un assemblage d’aromates : baies de genévrier, citrons yuzu du Québec, concombres bios, cannelle, citronnelle, eucalyptus, romarin et graines de coriandre. Ils forment ensemble une combinaison goûteuse idéale pour les cocktails (plusieurs recettes sont offertes sur le site de Juniper) ou pour un gin-tonic, avec une eau tonique (d’ici si possible) et des tranches de concombre.

 

Offert dans plusieurs épiceries et boutiques spécialisées.

Rhum Esprit-des-Caraïbes

La distillerie Noroi, à Saint-Hyacinthe, proposait déjà depuis un an un gin-tonic sans alcool qui a connu un certain engouement, et elle vient tout juste de lancer le premier rhum sans alcool fabriqué au Québec : l’Esprit-des-Caraïbes. Élaboré à partir d’un distillat de mélasse et d’épices maison, Esprit-des-Caraïbes arrive à reproduire les effluves d’un rhum même s’il n’arrive pas à faire complètement oublier qu’il est sans alcool. Mais avec un cola québécois, il se transformera en « rhum and coke » délicieux.

 

Offert dans quelques SAQ ou en ligne.

Spritzöl sans alcool

Arrivé sur le marché il y a quelques jours seulement, le Spritzöl sans alcool, du Verger Hemmingford, en Montérégie, est une version revisitée du très populaire cocktail italien, le spritz, composé d’un vin mousseux et d’une liqueur amère comme l’Apérol ou le Campari. Celui du Verger Hemmingford propose une belle amertume et n’est pas trop sucré. Ce cocktail offert en canette — version sans alcool du Spritzöl lancé le printemps dernier par l’entreprise —, est certifié « Aliments du Québec » et est fait avec des ingrédients 100 % naturels.

 

Offert dans certaines épiceries et dans les dépanneurs, à la SAQ et en ligne.

Le Pétillant de rhubarbe

Pour une boisson fraîche et acidulée, le Pétillant de rhubarbe de Rhubarbelle est là. L’entreprise des Cantons-de-l’Est, spécialisée dans la production et la transformation de la rhubarbe, se fait un devoir de travailler exclusivement avec des produits du Québec et de n’ajouter aucun concentré dans ses produits. Avec son goût frais et ses bulles fines, le Pétillant de rhubarbe, qui goûte vraiment la rhubarbe, est parfait pour le brunch, en apéro ou pour accompagner les entrées ou le dessert.

 

Offert dans certaines épiceries et boutiques spécialisées ou sur la boutique en ligne.

Bières BockAle

Si elles se faisaient encore rares il y a deux ou trois ans seulement, les bières sans alcool de qualité sont de plus en plus nombreuses sur le marché. Boréale vient de lancer une pale ale blonde et une IPA, alors que plusieurs microbrasseries québécoises proposent aussi leurs versions sans alcool. Parmi les pionniers, on retrouve Le BockAle, de Drummondville, qui a choisi rapidement de se spécialiser dans les bières sans alcool. Après des mois de recherche, de tests et d’investissements, la microbrasserie lançait en 2017 ses premières bières sans alcool. Ainsi, depuis quelques années déjà, sa Berliner Weisse, son IPA et sa stout noire sont parmi les préférées de ceux qui cherchent des bières sans alcool sans compromis sur le goût.

 

Offertes en épiceries, dans les boutiques spécialisées et dans les dépanneurs.

Apéro à zéro

Sobre depuis trois ans, Marilou Lapointe a lancé l’été dernier le site Apéro à zéro, qu’elle alimente régulièrement de ses avis sur les nouveautés sans alcool (dont plusieurs sont québécoises) et de recettes de cocktails originaux. Elle propose aussi une boutique en ligne et des boîtes découvertes à faire livrer à la maison regroupant plusieurs de ses produits coups de coeur.