Célébrer l’amour malgré tout, et surtout

Marie-Julie Gagnon
Collaboration spéciale
En Mauricie, l’Auberge Sacacomie a concocté un week-end incluant la nuitée, le souper et le petit-déjeuner à emporter dans la chambre, avec un accès illimité aux installations hivernales.
Photo: Étienne Boisvert En Mauricie, l’Auberge Sacacomie a concocté un week-end incluant la nuitée, le souper et le petit-déjeuner à emporter dans la chambre, avec un accès illimité aux installations hivernales.

Ce texte fait partie du cahier spécial Plaisirs

Toutes les raisons sont bonnes pour célébrer l’amour, y compris une fête aux origines nébuleuses. La Saint-Valentin, prétexte idéal pour s’extraire de notre quotidien confiné ? Quelques idées pour un week-end tout en douceur en février… ou plus tard.

Après avoir retenu ses flèches pendant des mois, Cupidon est sans doute habillé « en mou » dans un chalet dans le bois, en train de faire griller des guimauves au bout de son arc. Tinder, à côté de la pandémie, c’était de la petite bière ! Si rencontrer l’âme sœur n’est pas une sinécure en ces temps de masques et de distanciation sociale, une chose apparaît tout de même très claire : plus que jamais, nous avons besoin de prendre soin de notre « bulle ». Oui, l’amour aussi a besoin d’une dose de bienveillance (deux doses, ce serait encore mieux).

Ça tombe bien : la plupart des hôtels ont concocté des séjours parfaits pour les couples égarés dans les méandres de leurs 4 et demie ou enlisés dans la routine boulot-Netflix-dodo. La coop Ôrigine Artisans Hôteliers, qui compte 37 membres aux quatre coins du Québec, propose par exemple des forfaits week-end dans différentes régions, en plus de cartes-cadeaux qui peuvent être utilisées dans tous les hôtels et auberges du réseau, dont le Saint-Sulpice à Mont-réal, le Château Arnaud à Sept-Îles et le Manoir du Lac-William dans le Centre-du-Québec (prix variables). On peut en profiter dès maintenant dans sa propre région, ou plus tard, quand la situation sera plus favorable aux déplacements.

À Québec, Le Germain s’associe au Groupe La Tanière, sans contredit l’une des meilleures tables de la Vieille Capitale, pour proposer une version bien québécoise de son séjour « Gastronomie en chambre » (à partir de 485,50 $). Un repas quatre services pour deux personnes est servi dans l’ambiance feutrée du nid temporaire, avec une bouteille de vin. Les petits-déjeuners font aussi partie du forfait, disponible les vendredis et samedis. Voilà de quoi donner le goût d’une autre visite lors de la réouverture des restaurants, pour profiter pleinement de l’expérience unique de La Tanière, sous les voûtes des maisons Leber et Charest, entre le fleuve et la place Royale. À noter que les autres hôtels Le Germain, Alt et Escad ont aussi des formules conçues pour les couples.

En Mauricie, l’Auberge Sacacomie a concocté un week-end incluant la nuitée, le souper et le petit-déjeuner à emporter dans la chambre, avec un accès illimité aux installations hivernales (glissade, raquette, patinage,ski de fond, sentiers pédestres) et des guimauves à griller sur le feu (à partir de 409 $ en occupation double, taxes en sus). À Trois-Rivières, le KiNipi spa nordique & hébergement offre de combiner expérience thermale et repas gastronomique au restaurant Le KiNipi à la bouche, en plus d’une nuitée dans l’une des nouvelles suites (à partir de 229 $).

Au Sofitel Montréal Le Carré Doré, le forfait Romance, the French Way comprend une bouteille de champagne et des macarons, en plus du petit-déjeuner servi à la chambre.

Les hôtels et complexes Fairmont ne sont bien sûr pas en reste. À Québec, le Château Frontenac propose son forfait avec souper et petit-déjeuner servis à la chambre. Pour une période limitée, les résidents de la région de Québec peuvent profiter de 30 % de rabais sur l’hébergement, avec enregistrement plus tôt et départ tardif sans frais, en plus de recevoir un cadeau de bienvenue. Des forfaits pour célébrer la fête des amoureux sont également offerts au Fairmont Tremblant, au Château Montebello en Outaouais, au Manoir Richelieu dans Charlevoix et au Reine Elizabeth à Montréal.

Pour surprendre

Pas de forfaits de Saint-Valentin du côté de la plupart des hébergements d’expérience, mais un effet « wow » à ne pas négliger en pleine opération de charme. À Salaberry-de-Valleyfield, le Flotel, hôtel « flottant » dans la baie du lac Saint-Francois, invite au repos… et à la dépense d’énergie (à partir de 149,99 $ pour une nuitée). La location de vélos à pneus surdimensionnés, un massage et une boîte-déjeuner peuvent notamment être ajoutés lors de la réservation.

Photo: Nathan Plamondon À Sainte-Brigitte-de-Laval, l'entreprise Bora Boréal propose deux chalets flottants en pleine nature.

À la recherche d’une cabane ou d’une yourte dans Lanaudière ? Chalets Lanaudière peut être un bon point de départ. Pour donner l’impression d’être seuls au monde, deux projets attirent l’attention à Sainte-Brigitte-de-Laval, près de Québec : Nöge, chalet d’inspiration scandinave (à partir de 755 $ pour deux nuits avec frais divers), et Bora Boréal, deux chalets flottants en pleine nature (à partir de 299 $ la nuit). Comme le premier affiche complet pour les prochaines semaines, il est déjà possible de s’inscrire pour être tenu au courant des réservations du second chalet, Nöge, dont l’inauguration est prévue à l’été 2021.

Dans les Laurentides, le Domaine Lausanne, désormais ouvert à l’année, propose de dormir dans des cabanes rudimentaires, dont les Pignons des bois (à partir de 91,78 $ par nuit), un peu plus en retrait que la plupart des prêts-à-camper du site. Voilà une option qui pourrait plaire à ceux qui ne recherchent pas le luxe, mais un prétexte pour rester collés toute la nuit.