Sortir dans les parcs de la Sépaq avec la NANA

Mille choses à faire pour toute la famille: marche, raquette, glissade, ski de fond, trottinette des neiges, «fatbike», photo, pique-nique, observation d’oiseaux, contemplation...
Photo: Mathieu Dupuis SEPAQ Mille choses à faire pour toute la famille: marche, raquette, glissade, ski de fond, trottinette des neiges, «fatbike», photo, pique-nique, observation d’oiseaux, contemplation...

Dès demain et tous les week-ends jusqu’à la fin de mars, néophytes et virtuoses de l’hiver pourront profiter du transport touristique NANA, une navette au départ de Montréal vers cinq destinations de la Société des établissements de plein air du Québec (SEPAQ).

« La santé passe par l’amour de l’hiver », rappelait Guy Thibodeau, samedi dernier, à l’émission radiophonique Les Fêtes et rien d’autre. « Si les gens n’aiment pas l’hiver et s’encabanent dans leur maison pour faire des choses, ils en deviennent victimes. »

Reste qu’en ville, l’hiver, ce n’est pas toujours jojo : les rues bloquées par les congères, les trottoirs glacés qui nous envoient valdinguer, le froid qui nous gèle jusqu’à l’âme, la grisaille qui donne les bleus. Et puis, tout le monde n’a pas une voiture pour sortir de la ville et filer vers les blanches campagnes. Ou la faculté de bien affronter cette saison de frimas qui dure trois mois, mais nous occupe six mois par année.

Sans compter les touristes qui débarquent à Montréal et qui ne savent pas trop comment accéder à ce Québec grandeur nature, dont on vante tant la beauté des paysages et des grands espaces à l’étranger, mais qui est plutôt difficile d’accès pour les sans-voiture.

« C’était la question cauchemar à Infotourisme, rue Peel à Montréal », se rappelle Catherine Lefebvre, cofondatrice de la microentreprise Navette Nature (NANA). « Comment accéder à cette nature grandiose quand on n’a pas d’auto ? »

Briser la glace

Mais la question ne se posait plus pour les artisanes de NANA, Catherine Lefebvre et Sarah Bernard-Lacaille, toutes deux issues du milieu du tourisme et passionnées de plein air. Mettre sur pied un transport au départ de Montréal qui permettrait à tout le monde d’accéder, été comme hiver, aux parcs-nature ou de la SEPAQ était une évidence.

Photo: Mathieu Dupuis SEPAQ Le «fatbike» est aussi une option comme activité de plein air.

« Pour rendre les parcs nationaux accessibles, mais aussi pour participer, un peu du moins, à la réduction des émissions de CO₂ dans l’air. C’est paniquant de voir à quelle vitesse l’environnement se dégrade, constate la jeune femme de 28 ans. Le transport collectif, ça vient me chercher depuis des années. C’est une alternative valable à l’auto. »

Pour se faire connaître des acteurs du milieu touristique, NANA a intégré il y a quelques années l’incubateur en tourisme MT Lab — dont sont partenaires, entre autres, la SEPAQ et Tourisme Montréal. Et la microentreprise, qui a pour objectif de rendre accessibles les grands parcs environnants de la région métropolitaine, a été sélectionnée.

Si NANA offre son service de navettes les week-ends en été et en automne depuis déjà quatre ans et a transporté quelque 6400 personnes en 2019 vers différents parcs-nature et nationaux, NANA l’hiver, c’est une nouveauté qui commence demain.

C’était la question cauchemar à Infotourisme, à Montréal : comment accéder à cette nature grandiose quand on n’a pas d’auto ?

Et pour les gens qui n’ont jamais mis les pieds dans un parc de la SEPAQ ou qui ne connaissent pas l’hiver, la façon de s’habiller, les différentes activités de plein air, il y a toujours un représentant à bord pour donner de l’information, rassurer, encourager, aider. Et des virtuoses heureux de partager leurs expériences des grands espaces blancs.

« Le matin, il y a parfois un peu d’incertitude à bord, dit Catherine. Mais vite les langues se délient, les sourires s’installent sur les visages et l’ambiance rappelle une sortie de plein air à l’école. Au retour, on voit les bienfaits de la nature, le monde dort. »

C’est en autobus scolaire que s’effectuera le transport vers cinq parcs de la SEPAQ — Oka, Mont-Saint-Bruno, Îles-de-Boucherville, Yamaska, Mont-Orford — et deux parcs nature — Cap-Saint-Jacques et Pointe-aux-Prairies. « Les autobus scolaires ne sont pas ce qu’il y a de plus confortable, admet-elle. Mais ils sont très sécuritaires. C’est aussi l’option la moins coûteuse pour les clients. »

Quoi faire à destination

Mille choses pour toute la famille : marche, raquette, glissade, ski de fond, fatbike, photo, pique-nique, observation d’oiseaux, contemplation, bonshommes de neige, ou simplement siroter un chocolat chaud près du foyer à l’accueil.

« Chaque parc a sa personnalité, son relief, et tous proposent la location d’équipement. Certains offrent des activités que d’autres n’ont pas. Par exemple, on peut taquiner le poisson au parc national de la Yamaska, pratiquer la trottinette des neiges au parc national d’Oka ou des Îles-de-Boucherville, faire une balade en carriole ou visiter la ferme écologique au parc-nature du Cap-Saint-Jacques, expérimenter l’art de vivre scandinave autour d’un feu extérieur au parc-nature Pointe-aux-Prairies, ou se donner à fond, en ski de fond, sur les flancs du mont Orford.

La première sortie, demain, mène au parc national du Mont-Saint-Bruno, à quelques kilomètres de Montréal. Pour une entrée en douceur dans le monde des grands espaces, le néophyte, ou pas, pourra s’adonner à la marche sur des sentiers pédestres allant de 1,5 à 7 kilomètres. La glissade sur pneu est aussi une option, tout comme le ski de randonnée, la raquette et le fatbike. À moins que, demain, vous préfériez flâner au très joli salon de thé Le Vieux Moulin. Rien de mieux, d’ailleurs, qu’une boisson chaude après avoir joué dehors pendant quelques heures.

Le point de départ de la navette est situé au square Dorchester, rue Peel à Montréal, à mi-chemin entre les métros Bonaventure et Peel. Il se peut que l’autobus se stationne de l’autre côté du parc, mais on le reconnaîtra à sa couleur jaune.

N’oubliez pas de réserver ! Et c’est gratuit pour les enfants de 0 à 2 ans.

Calendrier des sorties et informations pratiques : navettenature.com/fr-ca