«Ashen»: un «Dark Souls» lumineux

Plus accessible que la trilogie «Dark Souls» de FromSoftware et ses autres émules, Ashen reste tout de même un jeu difficile où presque chaque mouvement exécuté face à une créature maléfique doit l’être avec une pleine intentionnalité. 
Photo: A44 Plus accessible que la trilogie «Dark Souls» de FromSoftware et ses autres émules, Ashen reste tout de même un jeu difficile où presque chaque mouvement exécuté face à une créature maléfique doit l’être avec une pleine intentionnalité. 

Ashen n’avait pas fait beaucoup de bruit à sa sortie l’année dernière. Occupant une niche s’adressant à un bassin de joueurs assez restreint, ce premier titre du studio néo-zélandais A44 était exclusif à la plateforme de distribution d’Epic Games sur Windows et à la XBOX de Microsoft sur consoles.

Or, voilà que ce petit jeu de rôle indépendant est nouvellement offert sur toutes les plateformes : Steam, GOG, PlayStation 4… et même sur la petite Switch de Nintendo ! On pourra donc espérer que ce « Souls-like » puisse trouver le public qu’il mérite.

Plus accessible que la trilogie Dark Souls de FromSoftware et ses autres émules, Ashen reste tout de même un jeu difficile où presque chaque mouvement exécuté face à une créature maléfique doit l’être avec une pleine intentionnalité. Reste qu’ici l’on peut en tout temps compter sur l’aide d’un autre joueur, soit un ami, soit un inconnu, pour vaincre monstres et autres démons.

Lumineux, à l’inverse ici des œuvres dont il s’inspire, Ashen est tout à fait charmant. Une première extension accompagne cette sortie du jardin fortifié d’Epic, et on a bien hâte de s’y mettre.

 

Ashen

Développé par A44 et édité par Annapurna Interactive. Offert pour Windows, PlayStation 4, XBOX One et Nintendo Switch. Compter une quinzaine d’heures.