Applications de la semaine: au revoir Facebook

Pour ajouter un flux RSS à l’une de ces applications, il suffit de lui donner l’adresse du site Internet de votre choix, comme celui du «Devoir».
Photo: Olivier Sylvestre Le Devoir Pour ajouter un flux RSS à l’une de ces applications, il suffit de lui donner l’adresse du site Internet de votre choix, comme celui du «Devoir».

Populaires avant l’arrivée du Web 2.0, les flux RSS sont rapidement tombés dans l’oubli, les médias sociaux devenant une méthode plus facile de recevoir des suggestions de lecture. Mais avec l’apparition du phénomène des bulles d’information, la toxicité des débats en ligne et les problèmes de vie privée associés aux réseaux sociaux, le flux RSS renaît, accompagné d’une certaine résurgence d’applications de lectures de flux de nouvelles. Pour ajouter un flux RSS à l’une de ces applications, il suffit de lui donner l’adresse du site Internet de votre choix, comme celui du Devoir. L’application se chargera ensuite du reste.

Multiplateforme

Deux services gratuits se font concurrence pour combler le vide laissé par la disparition de Google Reader. L’application multiplateforme Feedly est la plus intuitive et la plus facile d’utilisation. Pour les bidouilleurs friands de fonctionnalités supplémentaires, Inoreader vient à la rescousse.

Feedly // Inoreader
DevHD, offerte pour iOS et Android // Innologica, offerte pour iOS et Android

 

Pour iOS

L’application Cappuccino offre une expérience de lecture semblable à celle d’un magazine et utilise iCloud pour se synchroniser. Pour ceux qui désirent aller aller plus loin, Unread, une application payante, vaut le détour pour une expérience de lecture personnalisable, confortable et élégante. Celle-ci utilise des services tiers pour télécharger vos articles et est donc plus difficile à configurer.

Cappuccino // Unread
Nebula SRL, offerte pour iOS // Golden Hill Software, offerte pour iOS