Les applications de la semaine: «streaming» en fa majeur

En plus des 14 autres états d’esprit parmi lesquels choisir, l’application comporte un catalogue de musique sur demande franchement phénoménal.
Photo: Olivier Sylvestre Le Devoir En plus des 14 autres états d’esprit parmi lesquels choisir, l’application comporte un catalogue de musique sur demande franchement phénoménal.

Êtes-vous amateur de musique classique ? Novice en la matière et avide de mieux la connaître ? Peu importe sa connaissance du monde de la musique classique, ces deux applications de diffusion en continu sont à découvrir.

Au diapason avec ses états d’âme

«Passionné», voilà l’humeur choisie dans l’application Idagio au moment d’écrire cette chronique… et on est servi. L’algorithme choisi la pièce «Šárka», troisième poème symphonique du cycle «Má vlast (Ma patrie)», de Bedřich Smetana. Plutôt mélancolique, maintenant ? Idagio sélectionne la deuxième partie du «Concerto pour piano no 2 en do mineur» de Sergueï Rachmaninov, «Adagio sostenuto». En plus des 14 autres états d’esprit parmi lesquels choisir, l’application comporte un catalogue de musique sur demande franchement phénoménal. Pour le plaisir des audiophiles, tous les morceaux sont aussi offerts avec compression sans perte. L’application demande un abonnement comme Spotify et Apple Music, mais une période d’essai est offerte.

Idagio
Idagio, offert pour iOS et Android

 

Des concerts à la portée des doigts

L’application Classica de Stingray offre de tout pour le mordu de musique classique : des enregistrements vidéo de concerts, d’opéras, de ballets, de documentaires, d’entrevues et on en passe, tous dans le creux de sa main. Comme quoi on n’a plus besoin de prendre l’avion pour aller écouter l’Orchestre philharmonique de Berlin ou l’Opéra de Paris. Là encore, il faut un abonnement pour profiter de l’application, mais une période d’essai est offerte.

Classica
Stingray, offert pour iOS