Les applications de la semaine: lassé de Netflix?

Si certaines séries télé offertes par Revry, comme la britannique «Queer as Folks», commencent à avoir de l’âge, l’application offre aussi ses propres téléromans inédits.
Photo: Olivier Sylvestre Le Devoir Si certaines séries télé offertes par Revry, comme la britannique «Queer as Folks», commencent à avoir de l’âge, l’application offre aussi ses propres téléromans inédits.

L’expérience est trop commune: on s’installe bien au chaud sous une couverture, on allume la télé… et on ne trouve rien à regarder sur Netflix. Si vous avez l’impression d’avoir déjà tout vu, voici deux options pour calmer vos envies de visionnage en rafale.

Pour les cinéphiles

Films cultes, cinéma indépendant, grands classiques : Mubi promet de divertir les cinéphiles en misant sur la qualité de son catalogue plutôt que sur sa quantité. À titre de comparaison, Netflix offre plusieurs milliers de vidéos à la demande. L’application Mubi, elle, n’offre que 30 films. Son catalogue reste pourtant en constante évolution. Chaque jour, un nouveau chef-d’œuvre, ou du moins un film intéressant, apparaît sur son fil. Ceux-ci ne sont ensuite disponibles que pour un mois. Il faut payer un abonnement pour profiter de Mubi, mais un essai gratuit est offert.

Mubi
Mubi inc., offert pour iOS et Android

 

Regard queer

Sur Revry, ce sont les personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles, transgenres, queer, non binaires, fluides et autres qui sont à l’honneur. Le service de vidéo à la demande, qui est gratuit pour ceux et celles qui accepteront d’avoir leur écoute interrompue par des publicités, offre un éventail de films indépendants, de documentaires, de séries télévisées et même de balados, tous à la sauce queer. Si certaines séries télé offertes par Revry, comme la britannique Queer as Folks, commencent à avoir de l’âge, l’application offre aussi ses propres téléromans inédits.

Revry
Revry inc., offert pour iOS et Android