Neige, pas neige, on y va!

Le parc national des Îles-de-Boucherville, terrain de jeu des Montréalais, très populaire en été, a su attirer les visiteurs avec ses cinq soirées aux flambeaux durant l’hiver.
Photo: Parc des Îles de Boucherville Le parc national des Îles-de-Boucherville, terrain de jeu des Montréalais, très populaire en été, a su attirer les visiteurs avec ses cinq soirées aux flambeaux durant l’hiver.

Les météorologues prévoient encore un hiver en dents de scie, contrariant dans la foulée l’enneigement de nos terrains de jeu hivernaux. Pas question de renoncer au ski ou à la glissade pour autant. Centres de ski de fond et stations de ski alpin rivalisent d’ingéniosité pour composer avec les caprices de la nature : enneigement artificiel, ajout d’activités moins soumises aux aléas de la météo et autres réjouissances qui « sauvent » une escapade d’un jour. En voici quelques-unes à proximité des centres urbains.

Parc national du Mont-Saint-Bruno

À tout seigneur tout honneur. Aux portes de Montréal, ce parc national est l’un des domaines privilégiés pour la pratique du ski de fond. Avec 900 000 jours de visite annuels, il répond aux exigences des skieurs de tout acabit, que ce soit en style classique ou en pas de patin. Neuf circuits totalisent 35 kilomètres, dont le Sentier des lacs, sans doute le plus populaire parce qu’il permet d’observer cinq lacs sur une distance de plus de 8 km. Des haltes pique-nique sont possibles sur des quais et des belvédères. Un relais chauffé y est également offert (Jean-Guy Godette) aux deux tiers du parcours.

Quelques nouveautés : un nouveau sentier de raquette, La Chouette, qui part de l’accueil (2 km), et quatre sentiers de fatbike totalisant 12 km en singletrack (piste à sens unique) sur une piste sinueuse et ondulante. Et parce qu’ils sont de plus en plus nombreux, les amateurs de fatbike apprécieront les sorties du vendredi soir à la frontale sur l’ensemble des pistes de ski de fond (de 17 h à 21 h).

Cerise sur le gâteau : le salon de thé du Vieux-Moulin, accessible par le sentier Seigneurial, est ouvert depuis quelques années les fins de semaine (et tous les jours pendant la semaine de relâche). Une occasion de se sucrer le bec avant ou après l’activité dans un cadre rustique et chaleureux.

Info pratiqueLocation d’équipement offerte au Centre d’accueil (y compris pour des trottinettes des neiges et les nouveaux fatbikes​ avec assistance motorisée). Une toute nouvelle glissade est accessible près du centre de découverte et de services. Droit d’accès au parc : 8,60 $ (accès et location d’équipement gratuits pour les 17 ans et moins). Info : 450 653-7544.

Parc national des Îles-de-Boucherville

Le terrain de jeu des Montréalais, très populaire en été, a su attirer les visiteurs avec ses cinq soirées aux flambeaux durant l’hiver. Cette année, le parc innove avec un attrait très tendance : une marche en soirée sur un sentier illuminé avec arrêt à quatre camions-restaurants pour déguster des produits savoureux : fruits de mer gaspésiens, burgers maison ou viande fumée. Les soirées festives « Cuisine mobile et rando aux Îles » sont offertes sur le sentier Grande Rivière (4 km), une boucle accessible à pied ou en raquettes selon les conditions de neige. Il fait le tour de l’île Sainte-Marguerite à travers une succession de pinèdes, de forêts de feuillus et de milieux en friche. Une activité à savourer durant cinq soirées d’hiver : le 19 janvier ; les 2, 9 et 23 février et le 2 mars. À noter : tout comme au parc du Mont-Saint-Bruno, les sentiers de marche sont accessibles depuis dix ans aux personnes à mobilité réduite grâce à l’équipement Ski-Vel, offert gratuitement aux centres d’accueil.

Info pratiqueLes soirées festives « Cuisine mobile et rando aux Îles » sont tarifées : 22,50 $ par adulte (12 $ pour les 6 à 12 ans), droit d’accès au parc non compris. Ces sorties ont lieu de 16 h à 21 h. La réservation est obligatoire : 1 800 665-6527.

Photo: Mont-Orignal Cet hiver, quatre nouvelles pistes ont été créées à la station de ski Mont-Orignal.

Station de ski Mont-Orignal

Voilà un domaine skiable vieux de 45 ans qui a su vaincre les difficultés depuis sa fermeture en 2012. Aussitôt, une coopérative de solidarité a vu le jour et la mobilisation, soutenue par les deniers privés et publics, a pu relever le défi : rouvrir ce superbe terrain aux citoyens de la région de la Capitale-Nationale et des Cantons-de-l’Est (lorsque la neige vient à manquer).

Et ça marche. Avec 300 mètres de dénivelé et 28 pistes, la 16e montagne du Québec réinvestit dans les infrastructures année après année. Cet hiver, quatre nouvelles pistes ont été créées, soit une en flanc de montagne (niveau intermédiaire) et trois en sous-bois, dont la piste des Dinosaures à l’intention exclusive des jeunes enfants. Ceux-ci pourront skier à travers 14 modules en bois représentant les animaux préhistoriques. D’autres extensions ont permis de tripler la superficie en sous-bois. « L’enneigement artificiel nous permet de maintenir nos activités dans des conditions de plus en plus imprévisibles, explique Marc Lacroix, directeur général de Mont-Orignal. Grâce à ça, le flanc est de la montagne est totalement accessible, et ce, dès le tout début de l’année. »

La station de ski familiale a aussi de sacrées ambitions en ski et en surf des neiges compétitifs puisqu’elle abrite des compétitions d’envergure et un boardercross de calibre international. Cinquante-cinq enfants composent également son équipe de ski junior. Pas si mal pour une septième saison depuis sa renaissance !

Info pratiqueLe mont Orignal est situé dans la région des Etchemins (en Chaudière-Appalaches). Droit d’accès journalier : 42,75 $ (34,25 $ pour la demi-journée). Abonnement de saison disponible. Auberges et chalets sont à louer autour de la montagne. Info : 1 877 335-1551.

Ski Bromont

La mégastation des Cantons-de-l’Est inaugure cette année 100 nouveaux canons à neige, pour un total de 1300 dans tous les secteurs de la montagne. La quantité d’eau, puisée dans la rivière Yamaska, est très réglementée. « Nous prévoyons d’investir 100 millions de dollars durant les six prochaines années dans les infrastructures et dans l’hébergement », dit Marc-André Meunier, directeur marketing et communications à Ski Bromont.

Des chiffres quelque peu vertigineux pour une station qui accueille en moyenne 8000 visiteurs chaque jour ! Nouveau cette année : une télécabine flambant neuve et une chaise de remontée mécanique pouvant accueillir à elles deux 3200 personnes par heure et permettant d’atteindre le sommet de la montagne en moins de cinq minutes.

Info pratiqueLa station est connue aussi pour son immense domaine illuminé pour le ski de soirée. Abonnement de 7 soirs : 59 $. De nombreux autres forfaits sont offerts. Info : 1 866 276-6668.