Sorties week-end

Sur les Premiers Peuples

En guise de lancement pour son numéro spécial consacré aux Premiers Peuples, la revue Liberté tient une causerie — au titre éloquent : « Cartographie d’une libération » — entre ceux qui ont pensé le dossier et collaboré à la revue. Pierrot Ross-Tremblay, Nawel Hamidi, Darryl Leroux, Natasha Kanapé-Fontaine et Rosalie Lavoie iront au-delà de l’idée de « réconciliation » : ils discuteront notamment de la violence coloniale, de décolonisation et des modalités de changement des rapports de domination. Il y aura aussi de la musique et une lecture de poèmes.

 

Samedi de 17 h 30 à 19 h 30 à la librairie Le Port de tête, 262 avenue du Mont-Royal Est. Entrée libre. 

 

Pour les p’tits loups

En ce début du Festival du nouveau cinéma, les enfants peuvent se réjouir : pendant toute la fin de semaine, la Grande Kermesse des p’tits loups leur prépare des projections et des ateliers articulés autour, bien sûr, du cinéma. Un programme de quatre courts métrages d’environ 50 minutes sera diffusé chaque jour et il sera possible, entre autres folies, de créer d’anciens jouets optiques (thaumatrope, folioscope ou zootrope), d’exercer divers métiers du septième art (caméraman, perchiste, preneur de son) et de s’adonner à la pixilation, ce mystérieux procédé.

 

Samedi et dimanche de 10 h à 16 h au Cœur des sciences de l’UQAM, 175 avenue du Président-Kennedy. Gratuit.

 

Décroître, toujours

Si vous n’êtes pas familarisés avec les actions et les concepts qui se cachent sous le grand chapeau de la « décroissance », c’est l’occasion ou jamais de comprendre leurs tenants et aboutissants. Sur le terrain du Virage campus MIL s’installe, pour une seule journée (mais costaude), le premier Festival de la décroissance. Au programme : deux périodes de deux heures de conférences thématiques, notamment sur l’histoire du mouvement et sur la transition écologique, auxquelles participeront entre autres experts les auteurs Yves Marie-Abraham et Serge Mongeau ; des stands sur le « zéro déchet », la mobilisation citoyenne ou le jardin d’hiver ; des ateliers sur le vélo d’hiver et le vermicompostage ; et une soirée de musique, avec projection de documentaires. Costaud, on vous disait ?

 

Samedi de 10 h à 22 h au 6700, avenue Durocher. Entrée libre. 

 

Femmes à l’orgue

Tous les dimanches d’octobre, dans le cadre du festival du Concours international d’orgue du Canada, l’oratoire Saint-Joseph recevra des organistes… mais pas que des hommes, majoritaires dans cette discipline. L’événement « Ces femmes qui jouent de l’orgue » met plutôt en vedette des musiciennes venues des États-Unis, de Corée du Sud, du Québec et de Bulgarie, qui joueront un programme comportant notamment une pièce d’une compositrice, à leur choix.

 

Les dimanches 7, 14, 21 et 28 octobre à 15 h 30 au 3800 chemin Queen-Mary. Contribution volontaire.