Mon manège à moi, c'est la nuit

L'évènement «Manège la nuit» utilise pleinement les hauteurs et le volume intérieur exceptionnel du Manège militaire de Québec.
Photo: Francis Vachon Le Devoir L'évènement «Manège la nuit» utilise pleinement les hauteurs et le volume intérieur exceptionnel du Manège militaire de Québec.

Le Manège militaire de Québec accueille du 5 au 7 juillet une expérience inusitée. L’entreprise Noctura fait vibrer les murs du noble établissement de manière inédite avec Manège la nuit, une création immersive sollicitant plusieurs sens et combinant arts numériques, parcours déambulatoire et musique électronique.

Inspirés par les initiatives numériques qui ont lieu dans plusieurs grandes villes, notamment le South by Southwest, un gros festival multidisciplinaire à Austin, au Texas, les créateurs de Manège la nuit veulent révéler le potentiel du Manège militaire grâce aux environnements interactifs.

Pour Dave Massicotte, directeur artistique de Noctura et concepteur de l’événement, l’idée d’animer un lieu patrimonial au moyen d’outils technologiques est très excitante : la création d’atmosphères inédites peut servir à faire revivre la mémoire du lieu tout autant qu’à créer plusieurs « couches » de réalité qui viennent se juxtaposer et créer des impressions très fortes. Avec le Manège, l’équipe de Noctura jouit d’un terrain de jeu absolument unique.

Pour la petite histoire

Le Manège militaire a été construit dans les années 1880 selon les plans de l’architecte Eugène-Étienne Taché. Avec son architecture de style château, notamment son revêtement extérieur en pierre massive, ses tourelles, ses nombreuses fenêtres ouvragées et sa haute toiture recouverte de cuivre, il représente un repère visuel important pour la haute ville de Québec.

L’intérieur du Manège militaire témoigne quant à lui d’un autre style architectural, dit « salle d’armes » (en anglais drill halls, ou armouries). Le volume principal de l’édifice abrite en effet une vaste salle d’exercice avoisinant les 2000 mètres carrés qui servait à l’origine aux exercices militaires des Voltigeurs. Ce lieu aux dimensions hors du commun a accueilli de nombreux événements protocolaires, diplomatiques et même commerciaux tout au long du XXe siècle.

Le Manège a été la proie des flammes dans la nuit du 4 au 5 avril 2008. Si la façade de pierre a relativement bien résisté au brasier, les flammes ont détruit l’intérieur, en grande partie fait de bois. Dix ans auront été nécessaires pour rénover l’édifice, une opération guidée par un grand souci patrimonial. Il a rouvert ses portes au public au printemps dernier. La salle d’armes, reconstruite presque à l’identique, poursuit sa vocation d’espace multifonctionnel aux dimensions exceptionnelles.

Exploration sensorielle

Pour l’organisation de Manège la nuit, faire vivre cet immense volume intérieur représente donc un magnifique défi sur le plan technique, mais aussi esthétique. Une trentaine de collaborateurs et d’artistes de Québec ont été sollicités, tant pour la musique que pour les effets visuels et la scénographie, afin de créer une atmosphère enveloppante et riche dans ce monument historique de la Vieille Capitale. Il en résulte une synergie avec le patrimoine bâti, en jouant avec les hauteurs et les niveaux, en mettant en évidence les murs de brique, les boiseries et les différents points d’intérêt architecturaux.

Photo: Francis Vachon Le Devoir En créant des espaces invitants, les organisateurs misent sur l’interaction des participants avec l’environnement, pour une expérience véritablement immersive.

Car Noctura souhaite en mettre plein la vue… mais aussi l’ouïe, le goût, le toucher et même l’odorat ! « Nous avons travaillé avec un spécialiste en technologie olfactive pour amener l’expérience encore plus loin. Par exemple, le visiteur pourra avoir l’impression de se promener dans une forêt géante, avec l’odeur des conifères qui viendra accentuer les sensations ! » illustre Dave Massicotte.

Les possibilités acoustiques du lieu sont exploitées à leur plein potentiel grâce aux ambiances sonores créées par les DJ. Diverses animations réparties au fil des heures permettent de soutenir la magie pendant toute la soirée. Et puisqu’un petit remontant est de mise après toute cette stimulation sensorielle, il est possible de manger et de boire grâce aux bons soins du traiteur du George-V.

En le réinterprétant à la sauce techno, l’organisation souhaite que les gens découvrent le Manège militaire sous un jour nouveau. Ou plutôt sous une nuit nouvelle !

Manège la nuit

5, 6 et 7 juillet, de 22 h à 3 h. Le Manège militaire de Québec peut accueillir jusqu’à 1300 personnes.