Sorties week-end

Théâtre au parc


Juillet marque le retour de la série Shakespeare in the Park du Repercussion Theatre dans les parcs de Montréal. Cette année, pour son 30e anniversaire, la troupe propose Romeo and Juliet : Love Is Love, une version moderne de la tragédie du XVIe siècle. Dix interprètes se partageront la scène — dont deux femmes pour incarner le célèbre couple. À quelques occasions durant l’été, enfants et adolescents pourront participer à un atelier sur l’univers de Shakespeare.

En tournée tous les soirs de 19 h à 22 h jusqu’au 8 août à Montréal et ailleurs au Québec. En anglais (avec sous-titres français). Gratuit, contribution volontaire.

 

Être « humain »


Après avoir accueilli une première résidence artistique durant le mois de juin, la Maison de la Syrie accueille maintenant Témoins, un travail de la sculptrice Cham Chahda sur le concept d’être « humain ». Inspirée des conséquences de la guerre (en Syrie, notamment), cette exposition réutilise, modifie et combine des matériaux pour illustrer la vie transformée de ceux qui ont dû fuir un conflit.

Jusqu’au 12 juillet au 204, rue Young à Montréal. Vernissage samedi de 17 h à 20 h. Entrée libre.

 

Drôles d’adieux


Dans le cadre du tout nouveau Grand Montréal Comedie Fest, le collectif Les Femmelettes présente en deux temps — mais le même soir — le spectacle Notre tournée d’adieux, dernier rassemblement de ces dames après cinq ans de rires nocturnes, chaque semaine, sur les planches de La Risée. Après cette soirée, certaines des Femmelettes prendront la route du Québec pour des spectacles solos.

Dimanche à 19 h 30 et à 21 h au théâtre Sainte-Catherine. 25 $. 

 

Zieuter les bibittes


Vous aimez mais craignez les insectes ? C’est l’occasion d’apprivoiser libellules, dolomèdes, patineurs, mille-pattes et notonectes avec des experts de l’UQAM, dont l’activité « Entomologue d’un jour » vous fera découvrir les habitats, le cycle de vie et le rôle des insectes — d’abord dans le parc Angrignon, puis au laboratoire pour observer vos spécimens au verre grossissant.

Dimanche de 9 h à 14 h 30. 15-20 $. 

 

Vie de musées


Si les vacances vous mènent sur les routes de la Gaspésie, sachez que la région accueille Portraits vivants, un projet numérique mené par cinq musées où l’histoire s’adresse à vous… à même les tableaux. On vous promet ainsi de rencontrer Jacques Cartier, John Le Boutillier ou Marguerite Bujold à quelques siècles de distance.

Au Manoir Le Boutillier, au site historique du Banc-de-Pêche-de-Paspébiac, au parc du Bourg de Pabos, au Musée acadien du Québec et au Musée de la Gaspésie.