Quand les arts visuels passent à table

«Les visiteurs du soir», réalisé par Juliette Binoche
Photo: Rencontres improbables «Les visiteurs du soir», réalisé par Juliette Binoche

Avez-vous déjà rêvé de goûter aux arômes subtils d’une aquarelle ? Ou de vous mettre une sculpture sous la dent ? Jusqu’à la fête du Travail, ce sera chose possible à la table de neuf restaurateurs qui ont pignon sur rue au centre-ville de Repentigny. Ces derniers ont en effet accepté d’ajouter les arts visuels à leur menu et proposent une incursion gustative alliant l’art de la table à l’art tout court.

Développé en marge de Créer : l’été des rencontres improbables, l’exposition phare du Centre d’art Diane-Dufresne qui sera présentée au long de la saison estivale à Repentigny, le parcours gourmand propose aux amateurs d’arts visuels de pousser la note juste un peu plus loin en goûtant un plat fortement inspiré d’une des oeuvres.

Au menu : une pizza aux accents pastel inspirée des doux coups de pinceau de Michel Tremblay, un cocktail de crevettes décomposé rappelant l’univers créatif éclaté de Diane Dufresne, une ballottine de volaille et de foie gras aux allures d’une sculpture de Lewis Furey…

En tout, ce sont neuf restaurateurs, dont les établissements sont tous situés à un jet de pierre de la galerie, qui ont accepté de se prêter au jeu. Leur défi ? Concevoir un mets inspiré de l’univers créatif d’un des artistes exposés, tout en s’harmonisant à son menu d’été.

« Les chefs cuisiniers que nous avons approchés étaient très enthousiastes, assure Katrine Gulian-Courtemanche, chef de division culture à la Ville de Repentigny. Quand on les a approchés, ils ne savaient pas qui étaient les artistes et ils ont dit oui sans hésiter. On les a ensuite jumelés avec une oeuvre et ils ont eu deux semaines pour composer leur plat. » Les inspirations sont d’ailleurs multiples.

Si certaines créations culinaires reprennent les couleurs de la toile, d’autres tirent plutôt leur essence de l’histoire de l’artiste. D’autres encore rappellent les traits ou les techniques de l’oeuvre qui leur a été attribuée.

Photo: G.Clément / Domrob Le cornet de Maître glacier inspiré de la «légèreté» de l’œuvre «J’épouse la paix de Charlotte Laurier» (à gauche).

Offerts à la carte, ces mets devraient permettre aux visiteurs de poursuivre leur expérience créative ou de mettre tranquillement la table avant qu’ils aillent faire un tour au centre d’art. « Le but est de susciter la curiosité du public, expose celle qui s’est chargée de bâtir les ponts entre la galerie et les restaurateurs. D’une certaine manière, le but est de leur mettre l’eau à la bouche. »

Mise en bouche ou à-côté gourmand, le parcours devrait ainsi mener les visiteurs jusqu’au centre d’art où l’exposition est présentée. Née dans la tête de Diane Dufresne elle-même, cette dernière propose au public un regard inédit sur le jardin secret créatif d’artistes bien connus du grand public. « L’idée était de créer un parcours de leur talent artistique sous un angle méconnu, et ce, peu importe leur discipline d’origine, souligne Katrine Gulian-Courtemanche, qui est également responsable du centre d’art. C’est une célébration de la créativité dans ses multiples facettes. »

Les photos de voyage éclectiques de Geneviève Borne, les gravures de Richard Séguin… En tout, ce sont les oeuvres d’une vingtaine d’artistes d’ici et d’ailleurs qui seront exposées à la galerie jusqu’aux limites de la saison estivale. « Nous proposons ainsi aux gens de découvrir les artistes qu’ils aiment sous un nouvel angle, avance la chef de division. On espère que ce sera une belle surprise et qu’ensuite ils souhaiteront pousser l’expérience en dehors des murs du centre. »

Apartés créatifs

Le Centre d’art Diane-Dufresne propose une programmation axée sur son exposition estivale. Idées en vrac.

Au fil de l’eau, au fil des mots. Rencontres littéraires avec Michel Tremblay et Alain Stanké au parc Saint-Laurent. Les 25 juin et 13 août à 19 h, entrée gratuite.

Nuit blanche avec Geneviève Borne. Exposition, karaoké et ateliers créatifs au Centre d’art Diane-Dufresne. Le 17 août de 21 h à 2 h, 5 $.

Parcours théâtral. Découverte familiale de l’expo au Centre Diane-Dufresne, avec un personnage haut en couleur. Les 6 et 7 juillet à 16 h 30, 5 $. Enfants : gratuit.

La boîte créative. Création d’une oeuvre d’art collective en plein air à l’Espace culturel. Du 5 juillet au 17 août de 18 h à 20 h, gratuit.

Créer : l’été des rencontres improbables

Jusqu’au 2 septembre Au Centre d’art Diane-Dufresne (et dans les environs), 11, allée de la Création, Repentigny