Sorties week-end

Les piliers de la ville


Alors que The New York Times publiait récemment un correctif rétroactif des nécrologies de femmes importantes, avons-nous aussi besoin d’un petit exercice de révision historique de nos pionnières ? C’est le Mois des femmes après tout. C’est donc tout à fait à propos que L'Autre Montréal propose samedi une visite guidée consacrée aux nombreuses bâtisseuses de Montréal.

Les bâtisseuses de la cité, samedi de 10 h à 13 h, parcours en autobus, départ devant la station Côte-des-Neiges, sortie ouest. Inscription obligatoire, 20 $.

 

Des fleurs au printemps


Selon le calendrier, c’est officiellement le printemps. En attendant de voir ce fait s’illustrer dans notre environnement immédiat, une petite dose de flore tropicale et variée n’est pas de refus.

Orchidexpo 2018. Exposition internationale d’orchidées de Montréal, samedi de midi à 18 h et dimanche de 9 h à 17 h au collège Maisonneuve. Adultes : 10 $, enfants et aînés : 8 $.

 

S’en laisser conter


Jusqu’au 1er avril, le festival Contes et menteries célèbre l’art oral dans la capitale nationale. Pour son coup d’envoi, l’événement propose À’planche, une soirée de contes et bédés qui se veut une correspondance entre artisans de ces deux formes d’art. Tout ça agrémenté d’une perfo musicale.

À’planche, dans le cadre du festival Contes et menteries, samedi 20 h à la Maison de la littérature. 15 $.

 

C’est pas du rigodon


En hommage à José Evangelista, la Société de musique contemporaine du Québec a proposé à cinq jeunes créateurs de pondre une oeuvre mettant en avant l’accordéon. Comment aborder cet instrument trop souvent considéré comme vieillot de manière contemporaine et actuelle ? C’est ce que démontreront les compositions de Charles-Antoine Fréchette, Symon Henry, Cristina García Islas, Gabriel Ledoux, Simon Martin, en plus d’oeuvres de l’artiste en hommage et d’Yves Daoust.

Par 5 chemins, vendredi 20 h au studio-théâtre Alfred-Laliberté de l’UQA. 30 $; étudiants : 21 $. 

 

« Inconcevable ! »


Le classique de la comédie épique de Rob Reiner, The Princess Bride, est présenté cette fin de semaine au cinéma du Parc dans le cadre des Matins au Parc, un programme pour les enfants — mais qui risque d’être pris d’assaut par les adultes amateurs d’humour pince-sans-rire et de contes de pirates et de princesses un peu névrosés.

The Princess Bride, samedi à 10 h et 14 h 30, dimanche à 10 h, au cinéma du Parc. En anglais seulement.