Les oiseaux de nuit

«Propolis», une installation d’étudiants de l’UQAM
Photo: Nicolas Crevier «Propolis», une installation d’étudiants de l’UQAM

Cette année encore, la Nuit blanche du festival Montréal en lumière propose de découvrir la métropole de nouvelles façons, de voir la ville s’animer bien après le coucher du soleil. Parmi une panoplie d’activités toujours plus nombreuses, pourquoi ne pas aller s’amuser au grand air dans les rues du Quartier latin ?

Le Quartier latin se fait de plus en plus ludique et cela paraît particulièrement juste lors de grands rendez-vous comme la Nuit blanche. Les établissements du quartier qui se consacrent au jeu sous toutes ses formes prennent alors le contrôle de ce tronçon de la rue Saint-Denis, entre le boulevard de Maisonneuve et la rue Ontario, pour y organiser de nombreuses activités.

Claude Ayerdi-Martin, responsable du festival Montréal joue !, qui chapeaute la Soirée de jeux dans le Quartier latin, se dit fort heureuse qu’on annonce du temps plus clément que l’an dernier, alors qu’il faisait « extrêmement froid ». Vérification faite : Environnement Canada rapportait une température de –24 °C, incluant le refroidissement éolien, le soir du 4 mars 2017. On n’aura pas pire cette année.

Ce sera donc moins gênant de profiter des espaces de jeux aménagés pour l’occasion. Le visiteur pourra par exemple participer à un tournoi de hockey bottine à 3 contre 3.

Il y aura aussi, pour une deuxième année, un petit parcours de miniputt « pittoresque », selon Mme Ayerdi-Martin, en plus d’un espace consacré à des jeux d’adresse inspirés des fêtes foraines.

Le pub Randolph, lui, organise un de ses jeux questionnaires Challenger, dans lequel des équipes s’affrontent avec un bon vieux buzzer, à l’extérieur, en continu toute la nuit. Et La Récréation, un café ludique, proposera quelques jeux classiques, mais en version surdimensionnée, ainsi qu’une initiation au Mölkky.

Si vous ne le connaissez pas, le Mölkky, aussi connu sous le nom du jeu de quilles finlandaises, prend habituellement d’assaut les pelouses lors des beaux jours d’été. Alliant les bons côtés des quilles classiques et des fléchettes, il s’agit de lancer un bâton de bois sur des quilles déposées sur le sol, valant chacune de 1 à 12 points, et d’atteindre les 50 points en premier. Mais si vous dépassez le score recherché, vous tomberez plutôt à 25 points. Furieusement simple, ce jeu est d’autant plus amusant.

Le Randolph et La Récréation proposent par ailleurs des activités dans leurs enceintes tout au long de la nuit.

La Nuit blanche sera aussi la dernière occasion de découvrir le projet Propolis des finissants au programme de médias interactifs de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), dont les cohortes proposent de nouvelles créations chaque année.

Dans le « champ moléculaire » de la rue Émery, le public interagit avec des tiges surmontées de boules de lumière, recueillant ce faisant des « atomes » qui ont une incidence sur la portion principale du projet, située à la Place des Arts.

Là, la « substance » recueillie plus tôt doit être purifiée en marchant sur un plancher d’alvéoles lumineux interactifs. L’accumulation de points par les joueurs déclenche une « célébration musicale et lumineuse ».

Jeux vidéo

Les amateurs de jeux vidéo ne sont pas en reste. D’autres étudiants de l’UQAM, ceux de la maîtrise en communication, profil jeu vidéo et ludification, proposent d’essayer Mimésis, un jeu coopératif de mémoire qui se joue à plusieurs sur une immense manette, à l’intérieur du pavillon Judith-Jasmin.

De retour rue Saint-Denis, le studio montréalais EA Motive du géant Electronic Arts occupera une cabine où on vous permettra d’essayer Star Wars Battlefront II, un jeu qui a reçu beaucoup de critiques à sa sortie en raison de son modèle d’affaires discutable, mais qui propose une immersion époustouflante dans cet univers bien aimé.

Près de là, un autre espace animé par le bar Meltdown offrira notamment l’occasion de se dandiner au rythme du jeu Just Dance.

À l’intérieur du Meltdown, une diffusion en continu de 36 heures débutera dès 10 h samedi, dans le but notamment de sensibiliser au problème de la cyberdépendance.

Si vous avez grandi avec la NES, vous vous êtes probablement déjà heurté au difficile jeu Contra. Mais l’avez-vous déjà essayé sur un écran de 50 pieds ?

C’est l’expérience que proposera la soirée de retrogaming organisée par le bar Arcade MTL au cinéma Quartier Latin. De 23 h à 1 h, les joueurs sont invités à jouer, gratuitement et pendant quelques minutes, à certains grands classiques, seuls ou entre amis, sur écran de cinéma.

Dominic Bourret, organisateur de l’événement, vous invite à arriver tôt, dès 22 h 30, pour vous assurer d’une place. Parmi les jeux disponibles : Goldeneye sur Nintendo 64, Contra et Bubble Bobble sur NES, Super Mario All-Stars sur SNES, au moins une itération de Mario Kart, Super Smash Bros, et plus encore.

Soirée de jeux dans le Quartier latin

Samedi 3 mars, dès 20 h. Le métro reste ouvert toute la nuit pendant la Nuit blanche.