Le verger qui ne dort jamais

Le domaine Lafrance, dans les Basses-Laurentides, accueille le public pour la cueillette des pommes gelées depuis une dizaine d’années.
Photo: Domaine Lafrance Le domaine Lafrance, dans les Basses-Laurentides, accueille le public pour la cueillette des pommes gelées depuis une dizaine d’années.

Il existe au coeur des Basses-Laurentides un secret bien gardé. Un verger qui, malgré la neige et le froid, ne dort jamais. Rendez-vous au domaine Lafrance pour une cueillette plus grande que nature.

Sous son épais couvert de neige, le village de Saint-Joseph-du-Lac, situé aux premières limites des Basses-Laurentides, semble dormir paisiblement. Un doux contraste quand on sait que la région, bien connue pour ses nombreux vergers, grouille de monde au temps des couleurs automnales.

L’arrivée des premiers flocons plonge ainsi la petite municipalité dans une légère torpeur, la figeant dans le temps, le temps que le froid passe.

Il existe pourtant, dans ce village, un verger qui ne dort jamais. Tout au bout du chemin Principal, en haut de la côte, l’équipe du domaine Lafrance — l’un des plus importants fabricants de produits de la pomme au Québec — s’affaire sans relâche, été comme hiver, notamment à mettre en bouteille le fruit de son travail.

« Cuire » sur la branche

Au milieu de la vaste étendue ensevelie, Éric Lafrance, copropriétaire du domaine, marche lentement. Du regard, il caresse ses arbres d’où pendent toujours de nombreux fruits. Le teint brunâtre, la peau légèrement flétrie par les multiples gels et dégels des dernières semaines, ces pommes sont, à la mi-janvier, enfin prêtes à se faire cueillir.

« Ici, il n’existe que quatre sortes de pommiers dont les fruits résistent au passage du temps, précise-t-il en tendant délicatement la main pour cueillir une pomme. Et l’impact du froid sur eux est fascinant. C’est un peu comme si le fruit cuisait directement sur sa branche. Goûtez-y pour voir ! »

En bouche, le contact gelé du fruit surprend, mais les saveurs caramélisées prennent vite le dessus. C’est ce même goût de pommes confites et d’épices sucrées que l’on retrouve dans la Cuvée spéciale, le raffiné nectar produit au terme de la cueillette hivernale.

Photo: Domaine Lafrance Les pommes sont pressées pour en extraire le sucre qui servira à la fabrication de la Cuvée spéciale.

Importante cueillette

Ce week-end, le pomiculteur invite le public à prendre part à l’une des plus importantes récoltes de la saison. Plus petite en taille que la traditionnelle cueillette automnale, celle qui se pratique l’hiver permet toutefois au domaine de produire ses quelque 2000 litres de Cuvée spéciale annuelle. À titre de comparaison, les Lafrance embouteillent environ 30 000 litres de cidre de glace traditionnel chaque année.

« Au début, nous faisions seuls la cueillette, en famille, raconte Éric Lafrance, également petit-fils du fondateur du célèbre verger. Mais, avec le temps, on s’est rendu compte que les gens sont très curieux, ils veulent comprendre comment les produits sont faits, mais aussi y participer. »

Depuis le lancement de l’activité, au début des années 2000, l’engouement pour cette cueillette sous zéro n’a donc cessé de croître. Tout au long de la fin de semaine, c’est donc près de 1000 personnes par jour que l’équipe s’apprête à accueillir. « Les gens sont tellement enthousiastes, lance M. Lafrance. Vous devriez les voir ! Ils se lancent des défis à savoir qui réussira à cueillir le plus possible de pommes. »

Pour faciliter le travail des familles, des sentiers de raquette et de ski de fond ont été aménagés aux quatre coins du vaste verger. Un feu sera également fait non loin de la bâtisse principale pour permettre à tous de se réchauffer. Et pour ceux qui auraient envie de se sustenter, de nombreuses dégustations sont prévues toute la fin de semaine, de quoi rassasier les becs sucrés.

Activité pédagogique

Cette journée de cueillette est aussi l’occasion pour les curieux d’en apprendre davantage sur les différents procédés de fabrication des multiples produits offerts au domaine, l’équipe proposant au public une visite guidée exhaustive.

Du pommier au pressoir, en passant par les vastes cuves de congélation, toutes les étapes de production sont ainsi passées à la loupe, décortiquées pour le plus grand bonheur des amateurs de cidre en tout genre.

Une occasion, donc de démêler une bonne fois pour toutes la cryoconcentration — qui consiste à presser les pommes à l’automne pour ensuite en congeler le jus à l’extérieur — et sa proche parente, la cryoextraction. Procédé unique au Québec, celle-ci consiste à presser les pommes gelées, une fois ses dernières cueillies des arbres.

« C’est ce qui va arriver aux pommes qui seront récoltées cette fin de semaine, précise Éric Lafrance. Sans cette cueillette, il n’y aurait pas de Cuvée. »

Activité de cueillette hivernale, les 21 et 22 janvier, de 9h à 17h, au domaine Lafrance, 1473, chemin Principal, Saint-Joseph-du-Lac.

Gratuit, aucune réservation requise. Informations : % 450 491-7859. lesvergerslafrance.com

Toujours innover

Depuis qu’il a repris les rênes du verger avec sa conjointe Julie Hubert, Éric Lafrance refuse de s’asseoir sur ses lauriers et de simplement regarder ses pommiers prendre de l’âge. « Ce serait facile,mais beaucoup moins amusant ! » dit-il en couvant amoureusement du regard les quelque 13 000 arbres autour de lui.

C’est donc avec passion que le président du domaine Lafrance s’affaire sans relâche sans relâche à trouver de nouvelles avenues pour diversifier les activités de l’entreprise familiale. Les Lafrance ont ainsi été parmi les premiers à produire du cidre de glace au Québec. Maintes fois primés, ils sont aujourd’hui parmi les plus gros joueurs de cette petite industrie.

C’est cette reconnaissance qui pousse également l’équipe à prendre des risques et à développer de nouveaux produits presque chaque année. Ainsi, au cours des derniers mois, les amateurs de spiritueux et de cocktails ont pu voir apparaître sur les tablettes de la Société des alcools du Québec le plus jeune de la lignée Lafrance, le Rouge Gorge. Un premier vermouth de cidre fait au Québec.

Nouvelle cabane

À compter du 25 février prochain, les becs sucrés sont invités à découvrir, pour une première année, la cabane à sucre du domaine Lafrance, et ce, toutes les fins de semaine jusqu’à la fin du temps des sucres. Cette cabane, contrairement à celles qui foisonnent dans la région, n’offrira pas les traditionnels repas du temps des sucres. Ce sera toutefois l’occasion d’en apprendre davantage sur les différentes étapes de production de cet or liquide. Et, évidemment, de goûter à l’une des premières cuvées d’érable du verger.