La Fête des neiges étire le plaisir pour le 375e

La tyrolienne, une des quelques activités payantes.
Photo: Gilles Proulx Parc Jean-Drapeau La tyrolienne, une des quelques activités payantes.

Plus de 30 ans après sa création, la Fête des neiges prend d’assaut le parc Jean-Drapeau cette fin de semaine, étirant le plaisir jusqu’à l’aube du mois de février. Et comme 2017 marque le très attendu 375e anniversaire de Montréal, c’est une toute nouvelle programmation qui a été élaborée pour les amateurs de fêtes en plein air.

Que la neige soit au rendez-vous ou non, l’île Sainte-Hélène, en plein coeur du fleuve glacé, prendra des airs de fête dès ce samedi dans le cadre de la traditionnelle Fête des neiges de Montréal. Pour une 34e année, les familles montréalaises — de l’île ou de coeur — sont conviées à une grande fiesta hivernale où notre caractère nordique est à l’honneur.

« La Fête des neiges, c’est l’occasion de sortir dehors, de profiter des plaisirs de l’hiver à deux pas de la ville », lance Véronique Caissie, conseillère aux relations de presse. Et cette année, l’équipe a vu grand, tirant parti de l’engouement autour des célébrations du 375e anniversaire de Montréal. Le festival, bien qu’indépendant, s’inscrit d’ailleurs dans le calendrier officiel des Hivernales, l’un des événements phares des réjouissances municipales.

C’est donc à une programmation bonifiée et haute en couleur que doivent s’attendre les quelque 100 000 habitués et autres curieux qui se déplacent chaque année pour prendre part aux festivités.

« Nous avons profité du 375e pour aller plus loin, précise celle qui s’occupe également des médias sociaux de l’événement. L’idée était d’offrir nos classiques tout en répondant, enfin, à des demandes que le public nous faisait parfois depuis un bon moment. » Parmi ces nouveautés attendues depuis belle lurette, notons entre autres la participation du musée Stewart qui, tout au long des fins de semaine de l’événement, offrira des parcours thématiques, question de faire découvrir au public les secrets de l’île Sainte-Hélène.

Photo: Gilles Proulx Parc Jean-Drapeau Des prestations de sculpteurs sur glace professionnels sont aussi au programme de la Fête des neiges.

Bon à savoir : il est nécessaire de réserver sa place pour prendre part à ces visites, ce qui peut toutefois se faire le matin même. La tour Lévis, véritable phare rocheux qui surplombe, du haut de son promontoire, l’ensemble des activités, sera également ouverte aux curieux. « C’est un des plus beaux points de vue sur Montréal, avance Véronique Caissie. Ça fait longtemps que les gens nous demandent s’il pourrait être accessible. C’est maintenant chose faite ! »

Site étendu

L’ambiance festive sera perceptible dès la sortie du métro Jean-Drapeau, un immense bateau de glace devant être déployé à l’entrée même du site. Passé ce point focal, une foule d’activités prévues pour les petits et pour les plus vieux seront dispersées sur l’ensemble de l’esplanade, permettant à tous les membres de la famille d’y trouver leur compte.

Alors que les mascottes de la Pat Patrouille feront le bonheur des bambins, les adolescents devraient en avoir plein la vue aux abords de la Biosphère, où sera déployé un simulateur de phénomènes naturels. Et pour les plus vieux — les parents en tête —, les différentes compétitions sportives amicales devraient leur permettre de se garder au chaud pendant que leur progéniture profite de la fête.

« Nous voulions nous assurer que tous aient de quoi s’occuper, précise Véronique Caissie. Pour que les familles puissent passer la journée sur le site sans que personne ne s’ennuie. Après tout, c’est la Fête des neiges pour tout le monde ! »

Les infos pratiques

Sur l’ensemble des activités prévues, seules trois d’entre elles — la grande roue, la tyrolienne et la glissade sur tubes — exigent des frais. Pour ceux qui souhaiteraient profiter de ces extras, des passes individuelles et familiales sont disponibles sur le site Web de l’événement ou directement sur place. Une fois achetée, l’« Accropasse » donne accès à l’ensemble de ces activités pour toute la durée de la Fête des neiges.
 
À noter qu’il est possible d’apporter son lunch. Des camions de cuisine de rue seront également présents pour sustenter ceux qui n’auraient pas leur propre boîte à lunch.

Un Igloofest d’anniversaire

L’indémodable festival de musique électronique hivernal, Igloofest, revient lui aussi cette année, avec une programmation améliorée dans le cadre des festivités du 375e anniversaire de Montréal. En plus des traditionnels spectacles rythmés, l’équipe a donc élaboré une programmation de jour qui devrait faire le bonheur des plus jeunes, de taille et de cœur.

« C’était l’occasion pour nous d’explorer de nouvelles avenues, de sortir des sentiers battus, explique Pascal Lefebvre, président-directeur général de l’événement. Surtout, c’était l’occasion pour nous d’aller plus loin que la musique et de célébrer la créativité de Montréal au sens large. »

Au programme : glissades de glace vertigineuses, village hivernal éphémère et olympiades loufoques. De la place Jacques-Cartier à la promenade du Vieux-Port, l’Igloofest prend d’assaut cette année l’ensemble de la vieille ville, lui conférant un caractère ludique le temps de quelques fins de semaine.

« L’idée était d’avoir un centre d’activités dans ce secteur de la ville, précise le cofondateur de l’événement. De montrer aux gens que l’hiver peut être plaisant même quand on est plus passifs, en dehors de notre programmation habituelle. »

La Fête des neiges de Montréal

Toutes les fins de semaine du 14 janvier au 5 février. Au parc Jean-Drapeau. De 10h à 20h les samedis et de 10h à 17h les dimanches. Gratuit (sauf exceptions).