Chasser le crépuscule

Le parc du fort Chambly est un lieu magique pour vivre un moment romantique en compagnie du soleil couchant.
Photo: Benoit Legault Le parc du fort Chambly est un lieu magique pour vivre un moment romantique en compagnie du soleil couchant.

Rien ne symbolise mieux l’été qu’un coucher de soleil. Les vacanciers prévoient où et quand admirer les plus beaux couchers de soleil. Voici des lieux et des trucs pour voir le soleil sombrer somptueusement dans la région de Montréal.

Les couchers de soleil classiques ont lieu sur l’eau, alors qu’on regarde vers l’ouest. On les admire donc n’importe où depuis la rive sud de la rivière des Prairies ou du Saint-Laurent. Des lieux particulièrement propices sont l’île des Soeurs, l’île Sainte-Hélène, La Prairie, Chambly et Contrecoeur. Depuis le métro Longueuil, le soleil meurt parfois remarquablement au coeur de la Biosphère illuminée.

Sur l’île de Montréal, les crépuscules sont sublimes tout le long du canal de Lachine et aux abords des rivières des Prairies et des Mille Îles.

À noter que les couchers de soleil « inversés » sont aussi intéressants. Par exemple, dans l’est de Montréal, on peut voir une longue langue de soleil briller sur le fleuve lorsqu’on regarde en direction de Varennes, depuis le parc-nature de la Pointe-aux-Prairies.

Si on ne peut se rendre à un plan d’eau, les couchers de soleil sur des édifices sont aussi brillants et mémorables. Voir le soleil se coucher et former un couple avec l’Orange Julep, depuis le parking du restaurant Dunn’s (métro Namur), compose une poésie urbaine inoubliable.

En plein centre-ville, la terrasse de l’hôtel Park Hyatt, au Complexe Desjardins, assure une vue suave de crépuscules embrasant le mont Royal. Derrière l’hôtel de ville de Montréal (parc du Champ-de-Mars), on voit le soleil se coucher sur les gratte-ciel.

Bref, pas besoin d’attendre d’être en voyage pour vivre l’intensité évocatrice d’un beau coucher de soleil. Carpe diem, et carpe le crépuscule.