Nouveau nom, nouveaux objectifs

Christophe Huss Collaboration spéciale
Le concert d’ouverture, proprement dit, le 2 juillet, sera donné par Wonny Song lui-même, actuel directeur artistique du festival, qui interprétera avec le Quatuor Cecilia le Quintette avec piano op. 81 de Dvorák.
Photo: Source Orford Musique Le concert d’ouverture, proprement dit, le 2 juillet, sera donné par Wonny Song lui-même, actuel directeur artistique du festival, qui interprétera avec le Quatuor Cecilia le Quintette avec piano op. 81 de Dvorák.

Ce texte fait partie du cahier spécial Été culturel 2016

Orford Musique est la nouvelle dénomination du Centre d’arts Orford et le pianiste Wonny Song en est le nouveau directeur artistique.

Pour son premier festival, le 65e en ces lieux, Wonny Song met l’accent sur « l’accessibilité, la jeunesse, l’international et la nouveauté », soulignant que « près de deux concerts sur trois mettront en valeur de nouveaux artistes ».

Le grand projet artistique de l’été à Orford est un volet créatif intitulé Inspiration Richard Desjardins. « J’ai lancé le défi à trois compositeurs d’écrire des oeuvres inspirées des textes de ce célèbre auteur-compositeur-interprète qui a marqué l’identité québécoise par sa poésie et son courage », indique le directeur artistique. Ces oeuvres seront créées par le pianiste Scott MacIsaac (6 août), le Nouveau Quatuor Orford (9 juillet) et l’Orchestre Orford Musique, lors de son troisième concert, dirigé par le chef italien Alessandro Valtulini (13 août).

Le concert d’ouverture, proprement dit, le 2 juillet, sera donné par Wonny Song lui-même, qui interprétera avec le Quatuor Cecilia le Quintette avec piano op. 81 de Dvorák.

Trois récitals de piano sont au programme estival d’Orford. Le Français Éric Le Sage viendra jouer les Études symphoniques de Schumann, compositeur dont il a enregistré sur étiquette Alpha l’intégrale de la musique soliste et de chambre avec piano. Ce concert, à ne pas manquer, aura lieu le 3 juillet. Le Festival recevra aussi Dang Thai Son (8 juillet) dans un programme entièrement Chopin. Le 6 août, dans la jeune génération, Wonny Song a sélectionné Scott MacIsaac, lauréat du Concours OSM Manuvie en 2015. Outre la création de Julien Bilodeau inspirée de Richard Desjardins, Scott MacIsaac s’attaquera à la Sonate en si mineur de Liszt. Un galop d’essai pour l’édition Piano 2017 du Concours musical international de Montréal ?

Wonny Song a heureusement préservé l’initiative de Jean-François Rivest, qui, grâce à une académie d’orchestre, permet de constituer un Orchestre Orford Musique, assumant trois concerts, les 31 juillet, 7 août et 13 août, sous la direction de Pablo Gonzalez, Jean-François Rivest et de l’Italien Alessandro Valtullini.

À ne pas manquer, évidemment, le concert de la tournée d’adieux d’Oliver Jones, le 23 juillet. Dans sa série jazz, Orford accueillera par ailleurs la chanteuse Ranee Lee et le pianiste Matt Herskowitz, dans des adaptations jazz de Chopin.

Orford Musique visitera l’abbaye Saint-Benoît-du-Lac à deux reprises, le 9 juillet avec le contreténor Michael Taylor, et le 23 juillet avec le flûtiste à bec Vincent Lauzer.

Quant au concert de clôture, le 20 août, il s’agira du Gala du prix Orford Musique, qui couronnera le meilleur des jeunes musiciens invités à jouer avant les concerts du festival.

Festival Orford Musique

Du 1er juillet au 20 août

Billetterie : 819 843 3981, poste 232

www.orford.mu


Trois concerts

3 juillet : Éric Le Sage joue Schumann

23 juillet : Oliver Jones pour une dernière fois

31 juillet : Retour triomphal de Charles Richard- Hamelin


À voir en vidéo