The Game, Steffen Benndorf

En principe, ça ne devrait pas être bien complexe. Pour gagner la partie, il suffit de disposer en ordre croissant ou décroissant les 98 cartes numérotées en quatre suites au centre de la table. Deux piles doivent être comblées à partir de 1 en montant jusqu’à 100, le contraire pour les deux autres. Le problème : les cartes sont piochées à tour de rôle, au bon goût du hasard, et bien qu’il s’agisse d’un jeu coopératif, les joueurs ne peuvent pas dire aux autres les cartes qu’ils possèdent. Bonne chance !

Ainsi, comme les amateurs de Scrabble du dimanche, vous voudrez réserver votre place sur l’aire de jeu. « Ne touchez pas à cette pile, j’ai la carte qu’il nous faut ! » Ce qui sera certainement apprécié par vos comparses si vous avez vraiment la carte suivante de la suite, mais conspué si vous placez, sur une pile décroissante, un 12 sur un 24, disons. À éviter. Vous devrez faire appel à votre statisticien intérieur afin de calculer à quel point vous risquez d’enrager (ou pas) votre tablée en jouant vos propres cartes. Dans tous les cas, vous provoquerez sourires et soupirs de soulagement en effectuant un bond de 10 en sens contraire, seule exception permise à l’ordre habituel. C’est ce coup, plutôt difficile à faire, qui permet d’éviter la défaite, la plupart du temps assurée.

S’il se distingue en premier lieu par la difficulté qu’on éprouve à le trouver sur Google, The Game offre un cocktail d’émotions variées pour un jeu contenant seulement une centaine de cartes et aucune pièce ni plateau. On est surpris par la tension qu’il suscite malgré un thème pratiquement inexistant : c’est que ses mécaniques sont solides. On comprend sa nomination, l’an dernier, au Spiel des Jahres, prix le plus prestigieux dont plusieurs lauréats sont devenus des classiques (Carcassonne et Les colons de Catane, entre autres).

Si on s’attend au départ à un « jeu de remplissage » rapide entre d’autres plus substantiels, on se retrouve plutôt à vouloir y rejouer, encore et encore, pour enfin réussir à le battre.

The Game

1 à 5 joueurs, 8 ans et plus 20 minutes Oya, France, 2015