Quand ski de printemps rime avec événements

La traversée du bassin à la station Mont-Tremblant.
Photo: Mont-Tremblant La traversée du bassin à la station Mont-Tremblant.

Notre journaliste a repris la route cet hiver avec sa tribu pour découvrir des stations de ski où il fait bon dévaler les pentes en famille. Voici le dernier texte de cette série.

Avec toutes les averses qui se sont abattues sur une bonne partie du Québec au cours de la saison, on serait en droit de s’attendre à un printemps skiable prolongé : chaque fois qu’une couche de glace s’ajoute au couvert neigeux, ce dernier fond plus lentement que sûrement, en mars et en avril.

Seulement voilà : d’une part, les faibles précipitations de cet hiver n’ont pas toujours laissé une épaisseur neigeuse digne de ce nom ; d’autre part, la glace est parfois si omniprésente qu’elle a tôt fait de transformer certains domaines skiables en patinoires, s’il ne fait pas assez chaud pour ramollir la surface et favoriser la prise de carres — d’où la prise de tête.

Photo: Mont-Tremblant La traversée du bassin à la station Mont-Tremblant.

Quoi qu’il en soit, avec ou sans neige, printemps rime avec événements dans bon nombre de centres de ski du Québec. En voici un aperçu. Au cours des prochaines semaines, plusieurs stations proposent moult activités familiales, comme c’est le cas ce samedi 19 mars, à l’occasion du Festival du printemps de Vallée du Parc (Mauricie), ou de la Journée de la famille de La Réserve, à Saint-Donat (Lanaudière).

Dans ce dernier cas, on prévoit la présence d’une maquilleuse pour enfants, d’un bar à guimauves et d’un kiosque de barbe à papa, entre autres gâteries pour padawans skieurs.

D’un bout à l’autre du Québec, bien des centres de ski organisent aussi des compétitions amicales de descente : Raccoon Downhill d’Orford (Cantons-de-l’Est), le 26 mars ; Défi Mont-Orignal (Chaudière-Appalaches), le même jour ; Coupe Olympia Spa Bagni (Laurentides), le 27 mars… À La Réserve, le 2 avril, la course Les fous de la montagne verra les participants gravir les pentes en souliers de course, en souliers à crampons, en raquettes ou en skis avec peaux d’ascension, pour ensuite redescendre en quatrième vitesse jusqu’au fil d’arrivée.

Le 19 mars, le Trail des neiges exige de ses participants qu’ils grimpent jusqu’au sommet du mont Orford à la tombée de la nuit, lampe frontale sur le crâne, pour ensuite redescendre sur les pistes. Le même soir, on peut dévaler les pentes du Parc du mont Saint-Mathieu (Bas-Saint-Laurent), et ce, jusqu’à 6 h du mat’, lors de la Nuit aux mille feux.

Le lendemain, Bromont organise une énième Nuit blanche, au cours de laquelle on prend d’assaut les pistes de 19 h à 2 h du matin, avec DJ extérieur, saucisses à griller sur feu de foyer, défis amicaux en surf et volley-ball sur neige. À la station Belle Neige de Val-Morin (Laurentides), la première édition de Belle Neige sous haute tension, le 26 mars, verra quant à elle son parc à neige s’éclairer jusqu’à 22 h et une piste de danse extérieure s’animer avec un DJ, entre autres choses.

Les 19 et 20 mars, le Mont Avila (Laurentides) propose pour sa part aux apprentis skieurs de se familiariser avec la glisse pour une poignée de dollars (cinq, en fait), dans la zone d’apprentissage récemment rénovée. Le prix comprend le billet de remontée dans la pente-école, la location complète d’équipement et une leçon de groupe d’une heure et demie.

D’ici la fin de la saison, bien des stations préparent également de farfelus défis de ski « alpinautique », où les participants doivent traverser d’un trait un étang ou un bassin sans se mouiller le popotin. Quelques exemples : le Splash de Gleason (Centre-du-Québec), le 19 mars ; le Reggae Bash Splash du Massif de Charlevoix, le 2 avril ; le Super Splash de Stoneham (Québec), le lendemain ; et le Ski Splash du Mont-Vidéo (Abitibi-Témiscamingue), le 9 avril. En Gaspésie, éloignement et fortes accumulations obligent, on se permet d’organiser l’Aqua-Neige du 15 au 17 avril, à Val-d’Irène.

Bien entendu, le long week-end de Pâques — hâtif cette année, et c’est bien tant mieux pour les stations — se prête à toute une panoplie d’activités plus ou moins ludiques, dès le 25 mars : Folies du printemps du Mont-Sainte-Anne de Québec (avec d’autres activités les quatre week-ends suivants) ; Pâques à la montagne à Sutton (Cantons-de-l’Est) et Pâques en famille à Mont-Tremblant (Laurentides). Au Mont-Ti-Basse (Côte-Nord), le Carnaval des neiges donnera aussi lieu à une chasse aux cocos, ainsi qu’à une course de fat bike.

D’autres stations amalgament courses de ski et événements divers plus ou moins loufoques, comme Le Hoot de Owl’s Head, le 26 mars, avec sauts à ski ou en planche dans un lac artificiel, concours de costumes, jeux de poches et même des feux d’artifice, pour souligner les 50 ans du centre.

Enfin, ces derniers temps, de nombreuses stations ont commencé à vendre des billets de saison pour l’hiver prochain, qui donnent souvent droit à du ski illimité jusqu’à la fin de la saison en cours… en espérant que celle-ci se rende jusqu’en avril.

Autres renseignements, événements et idées : maneige.com.