Fashion. Une histoire de la mode du XVIIIe au XXe siècle

Il existait en gros format, le voici maintenant en petit. Les éditions Taschen ont fait entrer le livre Fashion. Une histoire de la mode du XVIIIe au XXe siècle dans leur collection Bibliotheca Universalis, qui reprend de grands succès de la maison dans les secteurs de l’architecture, du design, de la photographie ou de l’histoire, en format poche à prix modique. Le livre Fashion tourne autour de 500 photographies de costumes de la collection du fabuleux Kyoto Costume Institute, au Japon. Non seulement celui-ci suit de près l’évolution de la mode, mais il entend en prévoir les tendances. Quant au livre, il traverse les époques, débutant par le XVIIe siècle et le foisonnant rococo avec ses robes volantes, puis ses robes à la française. On voit ensuite s’installer l’industrie du textile avec ses colorants synthétiques. À la fin du siècle, les jupes raccourcissent pour s’adapter à la pratique de différents sports. Début XXe, la haute couture flirte avec différentes formes d’art, tandis que Coco Chanel raffine son style garçon. La fin du XXe voit exploser les styles et les technologies. « À la fin du XXe siècle, écrit Rie Nii, du Kyoto Costume Institute, le vêtement est réduit à sa plus simple expression. C’est le corps lui-même qui devient parure, “ objet ” à porter. » Il faudra réinventer une façon de l’habiller.


Fashion

Bibliotheca Universalis Taschen 2015, 648 pages

Une histoire de la mode du XVIIIe au XXe siècle