Lignes urbaines

Qu’était le paysage dans le compas d’Arthur Erickson ? Dans Lignes topographiques, des esquisses et des dessins puisés dans les archives de l’Université de Calgary font revivre huit projets de l’architecte canadien réalisés dans les années 50 et 60 (résidences, campus, pavillon olympique). Sa vision de Montréal, où il a étudié avant de l’imaginer autrement, est aussi placée sous la loupe.

Lignes urbaines

Jusqu’au 18 octobre au Centre de design de l’UQAM, 1440, rue Sanguinet. Entrée libre.

À voir en vidéo