L'Aquarium du Québec - Les médusantes méduses

Une nouvelle section à L’Aquarium du Québec abrite une colonie de méduses qui se meuvent gracieusement.
Photo: Stéphane Audet L’Aquarium du Québec Une nouvelle section à L’Aquarium du Québec abrite une colonie de méduses qui se meuvent gracieusement.

Québec — À l’entrée de Québec par les ponts, le panneau annonce qu’on y est presque. Même s’ils sont nombreux à passer tout droit, à tort, L’Aquarium du Québec fait le plein de visiteurs en toutes saisons, surtout depuis l’ajout de nouvelles zones de présentation et « l’héritage » de quelques animaux rescapés du Jardin zoologique qui a fermé ses cages il y a quelques années.

 

Médusé, tout le monde l’est devant cette impressionnante colonie de méduses abritée dans une section toute neu ve de L’Aquarium du Québec. Plus zen que ça, on flotte sur un nuage.

 

Dans d’immen ses réservoirs, elles se baladent lennn-teeee-meeeent, nonchalamment, livrant au plaisir des yeux leurs couleurs flamboyantes… à l’abri des dangers de brûlures qu’elles peuvent représenter pour les baigneurs et autres adeptes des stations balnéaires.

 

Dès qu’on plonge dans cet te atmosphère, les mouvements gracieux de leurs tentacules sont une invitation silencieuse au calme. Infaillible lorsqu’on émerge tout juste d’un exaspérant bouchon de circulation !

 

Dans le même « Pavillon des profondeurs », on trouve aussi un groupe de ces mystérieux hippocampes qui étonnent toujours, de même que des raies de l’Atlantique dans leur bassin de contact : priè re de toucher, SVP ! Évidemment, les enfants adorent.

 

L’Aquarium du Québec - et non pas de Québec -, c’est au bas mot 14 000 individus de 300 espèces, dont des renards arctiques comme nouvelles acquisitions zoologiques.

 

Toute cette faune est pilotée par une bande de joyeux passionnés, dans un site qui offre une vue idyllique sur le fleuve. Et l’ancien escalier d’accès depuis le pont de Québec, aujourd’hui impraticable, y trône toujours.

 

Scène de «noçage»

 

Une autre faune fréquente ce parc maintenant géré par la Société des établissements de plein air du Québec (SEPAQ) : les nouveaux mariés. L’environnement leur sert en effet de scène, non pas de ménage, mais de « noçage » !

 

Ce la, en plus d’accueillir de nombreux événements (Halloween, Festi-Lumière...), d’offrir le brunch du diman che et de tenir plusieurs activités d’animation animalière pour tous les âges.

 

De l’animation ? Avec les bêtes ? On entend les protestations sourdre en coulisse, certains rechignant devant l’utilisation de la ménagerie pour fins de spectacles.

 

« Nous agissons toujours dans le plus grand respect des animaux,et chaque fois qu’ils interviennent pour une prestation, c’est dans le cadre d’une activité utilitaire, comme leur alimentation, par exemple », dit Geneviève Mat te, responsable du service à la clientèle.

 

Une visite de L’Aquarium du Québec prendra trois ou quatre heures pour qui veut se mouiller complètement.

 

L’accès, dans une sortie d’autoroute, est on ne peut plus facile. Quant aux habitués munis de leur passeport annuel, ils fréquentent l’endroit comme on va au parc pour un pique-nique.

À voir en vidéo