Ici et là - 9 août 2013

Gabor Szilasi sur rue

Avec ses 27 clichés noir et blanc signés par le photographe émérite canadien d’origine hongroise Gabor Szilasi, l’exposition À l’enseigne de la Sainte- Catherine, déployée en plein air, retrouve littéralement ses origines - car on y découvre (ou retrouve) le visage de la Sainte-Cat’ de la fin des années 70, de ses façades à ses passants.

Jusqu’au 29 septembre à l’angle des rues Clark et Sainte-Catherine.

 

8-bit en force

Une trentaine d’experts en « textures » sonores et visuelles propres à l’univers du 8-bit/chiptune/lo-fi s’unissent le temps du festival Toy Company, sorte de marathon psychédélique réglé comme du papier à musique. Les nostalgiques de Nintendo et al. pourront danser sous la barre d’artistes comme Pocaille et Nullsleep. Épileptiques s’abstenir.

Vendredi et samedi de 20 h à 3 h à la Société des arts technologiques, 1201, boul. Saint- Laurent. 18 ans et plus. 

 

Rehaucyclage, un art

Peut-on « rehausser » du vieux pour en faire du beau porteur de sens ? Une réponse vous viendra peut-être en parcourant l’exposition Rehaucyclé (UpCycle), qui réunit les oeuvres de 25 jeunes artistes ayant l’environnement à coeur. Possibilité de rencontrer les créateurs lors du vernissage.

Jusqu’au 7 septembre au Repaire des 100 talents, 5867, rue Saint-Hubert. Vernissage dimanche à 16 h 30. 

 

Piknic en fleurs

Le Piknic électronik organise dimanche une garden-party/ épluchette de blé d’Inde pour accompagner son calendrier musical du jour, invitant le public à l’insouciance heureuse dans une intimité toute jardinière. Chemises hawaïennes et robes fleuries sont, dit-on, les bienvenues.

Dimanche de 14 h à 21 h 30 aux Jardins des Floralies, au parc Jean-Drapeau. Blé d’Inde dès 16 h. Gratuit. 

 

Plaisirs littéraires

Le temps des Correspondances d’Eastman revient avec ses plaisirs littéraires saupoudrés dans les rues du paisible village. On peut se balader dans le circuit des lettres, écouter des écrivains lire des textes et s’adonner à l’écriture sous un arbre avant de poster (gratuitement) sa poésie en prose partout dans le monde.

Jusqu’au 11 août à Eastman, dans les Cantons-de-l’Est. 

À voir en vidéo