Identité | Montréal, ville nourricière

Ce sont plus de 55 fermes urbaines et 200 hectares de potagers qui nourrissent des dizaines de milliers de Montréalais. Mais la ville nourricière ne s’arrête pas là : elle se transforme, verdit et, surtout, mobilise et rassemble les gens auprès d’un projet commun. Éric Duchemin, un amoureux du dehors et du potager, a vu le potentiel de l’alimentation locale. En collaboration avec l’UQAM, il a même créé une école d’été dont le but est d’enseigner l’art de l’agriculture urbaine.