Portrait de l’extrême droite ukrainienne

Pour justifier son offensive militaire lancée le 24 février dernier, Vladimir Poutine déclarait vouloir « dénazifier » l’Ukraine. Depuis, les analystes s’entendent pour dire que ses affirmations sont infondées et exagérées à des fins de propagande. Pourtant, il existe bel et bien des groupes d’extrême droite, dont certains néonazis, parmi les combattants ukrainiens, notamment au sein du régiment Azov. L’extrême droite pose-t-elle un réel problème aujourd’hui en Ukraine ? On a posé cette question (et d’autres) à Adrien Nonjon, chercheur à l’Inalco et spécialiste de l’Ukraine et de l’extrême droite post-soviétique.