Opinion: les gardiens de notre langue

L’autrice Mélikah Abdelmoumen rend hommage à Louis Pierre Boussaroque, ce professeur de français qui, au secondaire, lui a fait comprendre que le français était une chose fragile, précieuse et compliquée.