Tatoueurs, de père en fils

Populaires sur Instagram, reconnus comme des artistes à part entière, capables d’attirer des clients de tout acabit, les tatoueurs sont plus en vogue que jamais. Il y a une cinquantaine d’années pourtant, le métier n’attirait pas les foules et était considéré comme marginal.

 

Clément Demers, du Studio Tatouage actuel, pratique ce métier depuis maintenant 48 années. C’est à l’âge de 16 ans, en 1971, qu’il a commencé à manier les aiguilles, suivant les traces de son père, l’un des premiers tatoueurs au Québec.