Catherine Fournier explique sa décision de quitter le Parti québécois