La quotidienne électorale: le NPD-Québec

Gros plan sur l’un des plus gros «petits» partis en lice: le Nouveau Parti démocratique du Québec. Karl Rettino-Parazelli reçoit le chef de la jeune formation politique, Raphaël Fortin.

Voici un extrait des échanges en trois questions:

Est-ce que le NPD-Québec est lié au NPD fédéral?
R.F. Pas du tout. C’est la même chose avec le Parti libéral du Québec et celui du Canada, le Parti québécois et le Bloc [québécois] ou la Coalition avenir Québec et le Parti conservateur. La réalité, c’est qu’au Québec, il y a une loi. Tous les partis provinciaux sont indépendants des partis fédéraux. […] Nous partageons une idéologie et des valeurs, parce que ce sont deux partis de gauche. C’est sûr qu’il y a certains candidats qui se retrouvent aux deux endroits.

Qu’est-ce qui distingue votre parti des autres partis de gauche?
R.F. C’est normal que les propositions des partis de gauche se ressemblent. […] Ce qui nous distingue, c’est la question nationale. On ne veut pas de référendum, nous sommes « non souverainistes ». Nous sommes pragmatiques, c’est-à-dire que les propositions qu’on fait, nous sommes conscients que ce sont des choix qui vont être difficiles à faire, mais il faut les faire, et non par idéologie. Nous sommes capables de nous ajuster. […] Nous ne sommes pas radicaux dans nos propositions.

Pourtant, la question de la souveraineté semble avoir été écartée par le Parti québécois?
R.F. Ce n’est pas vrai qu’on ne parle pas de souveraineté. On n’a qu’à regarder les affiches de Québec solidaire. […] On a le sentiment qu’ils veulent prendre l’espace laissé par le Parti québécois dans cette campagne. […] Ça a été clairement dit par [Jean-François] Lisée : « On ne parle pas de souveraineté lors de cette élection-ci, mais une fois au pouvoir, on utilise tous les leviers de l’État pour vous parler de ça. » […] Le tiers de la population n’était pas née en 1995 [lors du dernier référendum], et ce dont ces gens-là veulent entendre parler, c’est d’environnement, d’éducation, […] et de santé, évidemment.