Raonic presque éliminé

Londres — Le Canadien Milos Raonic s’est incliné mardi au compte de 6-3 et 7-5 devant le Britannique Andy Murray aux Finales de l’ATP de tennis à Londres.

Raonic a connu des ennuis tôt dans le match avec son arme favorite, affichant un taux d’efficacité de seulement 37 % avec sa première balle de service au premier set. Il affrontera jeudi le Japonais Kei Nishikori dans un match qu’il ne peut se permettre de perdre.

« Je n’ai pas fait mon boulot aujourd’hui, a commenté l’Ontarien. Pour être honnête avec vous, en ce moment, du moins aujourd’hui, ma première balle de service n’aurait jamais dû atteindre un taux d’efficacité de 40 %. J’ai commencé à décocher des premières balles à 115 milles à l’heure pour franchir la barre des 50 %. Je n’ai pas bien servi, j’ai été trop effacé sur le court. J’ai tenté de battre mes deux premiers adversaires en jouant leur jeu, et ça ne marche pas. »

L’Écossais a obtenu un bris dès le sixième jeu après que le demi-finaliste au tournoi de Wimbledon eut raté un smash facile et commis deux fautes directes. Murray n’a cependant pu en profiter pour trouver son erre d’aller après avoir pris les devants 2-1 au deuxième set.

Raonic a riposté immédiatement en le brisant à son tour, et les deux joueurs ont gardé leur service jusqu’à 5-5. Le Canadien a alors craqué sous la pression, expédiant un coup droit hors des limites du terrain et une demi-volée directement dans le filet pour donner l’avantage à Murray. Le Britannique n’a pas hésité et lors de son jeu au service suivant, il a scellé l’issue de la rencontre.

Raonic ne pourra concéder le moindre set à Nishikori s’il espère atteindre les demi-finales du tournoi.

« J’ai encore de minces chances, a fait remarquer Raonic. Je devrai l’emporter en sets consécutifs, mais je ne vais pas commencer à compter les jeux. »

Il s’agissait de la deuxième défaite de suite de Raonic en ronde préliminaire après celle qu’il a encaissée contre le Suisse Roger Federer dimanche.

Encore Federer

Plus tôt mardi, Federer, justement, a tiré profit du jeu erratique de Nishikori pour s’assurer une victoire de 6-3 et 6-2, ce qui lui permet de faire un pas de plus vers une participation au carré d’as à Londres.

Nishikori a facilité la tâche de Federer en manquant de constance tout au long du match. Le finaliste des Internationaux des États-Unis, âgé de 24 ans, a fait étalage de sa vaste gamme de coups avec de superbes revers gagnants, mais il a commis un total de 30 fautes directes et, de nouveau, son service n’était pas à point.

« Je m’attendais un match très difficile, a reconnu Federer. Je le connais depuis qu’il a 17 ans et j’ai toujours su qu’il avait un grand talent et qu’il est promis à un bel avenir. »

Nishikori, l’un des trois nouveaux venus à l’O2 Arena cette année (avec Raonic et Marin Cilic), avait été capable de se tirer d’affaire malgré son faible pourcentage au service lors de sa victoire contre Murray grâce à ses puissants coups de fond de court. Contre Federer, l’histoire a été différente.

Le Suisse a bien servi et il a joué avec combativité sur les deuxièmes balles de Nishikori pour couper court aux tentatives de celui-ci de revenir dans le match. Après un troisième jeu serré où le Japonais n’est pas parvenu à convertir ses deux balles de bris, le Suisse y est allé d’un superbe coup droit croisé pour obtenir une première occasion de prendre l’avance 3-1. Il l’a saisie avec un autre coup droit vainqueur.

Federer, qui conserve une mince chance de devancer Novak Djokovic au 1er rang mondial à l’issue d’une année où il s’est assuré cinq titres, a ensuite enlevé facilement le set.

Nishikori a demandé une pause médicale au début de la deuxième manche afin de recevoir des soins au poignet droit, mais les choses ne se sont pas améliorées par la suite. Il a perdu son service après avoir commis trois fautes directes pour céder les devants 2-1 et il s’est farouchement battu pour sauver deux balles de bris au septième jeu. Mais il a commis sa cinquième double faute du match à sa troisième.

D’autre part, le vétéran spécialiste de double canadien Daniel Nestor et son partenaire serbe Nenad Zimonjic ont subi leur deuxième défaite. Ils conservent toujours un mince espoir de franchir la phase de groupes du tournoi. Le duo, qui dispute son dernier tournoi ensemble après un partenariat de deux ans, s’est incliné 6-4, 5-7, 10-4 face aux Français Julien Benneteau et Édouard Roger-Vasselin.