Batherson et le Canada défont la Suisse 8-2

Dillion Dube (à gauche) et Taylor Raddysh (à droite) de l'équipe canadienne de hockey junior
Photo: Nathan Denette La Presse canadienne Dillion Dube (à gauche) et Taylor Raddysh (à droite) de l'équipe canadienne de hockey junior

Buffalo, NY — Drake Batherson a enfilé l’aiguille à deux reprises pour mener le Canada vers une victoire de 8-2 face à la Suisse en quarts de finale du Championnat mondial de hockey junior, mardi.

Le Canada croisera le fer avec la République tchèque en demi-finale jeudi. Les Tchèques ont accédé au tour suivant en battant la Finlande 4-3, en tirs de barrage un peu plus tôt dans la journée.

Les Canadiens ont battu la République tchèque 9-0 le 20 décembre, lors d’un match préparatoire à London, en Ontario. Mais les Tchèques n’avaient pas utilisé leur formation habituelle et venaient tout juste d’arriver en Amérique du Nord.

Brett Howden a inscrit un but et deux mentions d’assistance pour le Canada, qui a terminé en tête du Groupe A grâce à ses trois victoires et sa seule défaite en fusillade. Cale Makar, Jordan Kyrou, Conor Timmins, Dillon Dube et Maxime Comtois ont également touché la cible.

Le gardien canadien Carter Hart a repoussé douze tirs dans la victoire.

Dario Rohrbach et Axel Simic ont répliqué du côté de la Suisse, qui a terminé au quatrième rang du Groupe B. Philip Wuthrich a bloqué 21 des 26 rondelles dirigées vers lui, mais a été contraint de céder sa place à Matteo Ritz au début du deuxième engagement, qui a stoppé 31 lancers par la suite.

Victor Mete a été laissé de côté. Le défenseur avait également été laissé de côté lors de l’entraînement lundi, et l’entraîneur-chef Dominique Ducharme a déclaré qu’il s’était blessé lors de la défaite du Canada face aux États-Unis vendredi dernier.

Le Canada n’a pas perdu de temps en première période. Howden a été le premier joueur à faire bouger les cordages après seulement 48 secondes de jeu, sur une descente à deux contre un avec Comtois.

Makar a par la suite doublé l’avance des siens huit minutes plus tard, avec un puissant tir du cercle droit des mises en jeu. Batherson a suivi ajoutant un troisième but lorsqu’il a sauté sur le retour de lancer de Boris Katchouk.

Batherson est revenu à la charge à 6 min 12 s au deuxième engagement en battant Wuthrich d’un tir au-dessus du gant. Quelques instants plus tard, Kyrou a creusé l’écart 5-0, chassant du même coup le gardien suisse.

Rohrbach a joué les trouble-fête à 8 min 46 s de la deuxième période, inscrivant le premier but face à Hart dans la rencontre. Hart n’avait pas accordé de but, sauf en tirs de barrage face aux États-Unis, en 106 minutes et 3 secondes.

Le Canada n’a pas mis de temps avant de répliquer. Timmins a porté la marque à 6-1 alors que les deux équipes évoluaient à quatre contre quatre.

Simic a ajouté un deuxième but pour la Suisse en infériorité numérique, à mi-chemin en troisième période. Dube a lui aussi profité de ce même avantage numérique pour rétablir un écart de cinq buts au pointage.

Comtois a scellé la victoire en inscrivant un huitième but pour le Canada lors de la dernière minute de jeu.

1 commentaire
  • Bernard Dupuis - Abonné 3 janvier 2018 10 h 04

    La grande diversité canadienne

    Lorsque Justin Trudeau parle du Canada, il en profite pour vanter les qualités de diversité, d’inclusion et d’ouverture que son pays est censé véhiculer. Pourtant, à la première occasion d’incarner ces grandes qualités c’est l’inverse qui apparaît. Les grands joueurs juniors québécois sont absents et même écartés de l’équipe représentant le Canada. Une fois de plus, on entend les justifications toujours plus racistes les unes que les autres pour expliquer cette discrimination.

    J’appuie la formation d’une grande équipe junior québécoise qui redonnerait leur fierté aux Québécois et tuerait dans l’œuf cette mentalité canadianiste consistant à faire croire au monde entier que le Québec est inexistant.

    Bernard Dupuis, 03/01/2018