Canadien 6, Rangers 5 (F) - La plus belle remontée de l'histoire du Canadien

Le Canadien a réalisé hier soir la plus spectaculaire remontée de son histoire dans un match où on retrouvait tous les éléments d'une rencontre de séries: des buts, des mises en échec, des bagarres et beaucoup d'intensité.

En déficit de cinq buts après 25 minutes de jeu, le Tricolore a créé l'égalité 5-5 grâce aux doublés de Michael Ryder et Alex Kovalev et le filet de Mark Streit. Saku Koivu a couronné cette remontée en marquant en tirs de barrage. Cristobal Huet a stoppé les trois tirs des Rangers.

C'est la première fois de son histoire que le Canadien l'emporte après avoir tiré de l'arrière par cinq buts. «Le Canadien existe depuis près de 100 ans et c'était jamais arrivé. C'est la première fois que j'assiste à une remontée pareille», a déclaré Guy Carbonneau.

Les buts de Ryder étaient ses 10e et 11e. Kovalev a réussi ses 28e et 29e, et Streit, son 10e.

Chez les Rangers, Brendan Shanahan a inscrit deux buts, les autres allant à Brandon Dubinsky, Sean Avery et Chris Drury. Jaromir Jagr a récolté quatre passes.

«Je n'ai pas aimé la première partie du match, a admis Carbonneau. Notre début de match était très frustrant. On avait perdu trois fois contre New York et on voulait faire amende honorable. Mais on n'a pas répondu. J'ai par contre adoré la deuxième partie, a ajouté l'entraîneur. On a réussi à virer la machine. Donnons crédit aux joueurs. Ils n'ont jamais abandonné, même à 5-0. L'an dernier, on n'aurait jamais pu effacer un tel déficit. Ça va certainement donner un élan à toute l'équipe.»

En l'emportant, le Canadien s'est maintenu au premier rang de l'Association Est, ex aequo avec les Sénateurs d'Ottawa, vainqueurs des Flyers de Philadelphie, également en tirs de barrage.

Jagr devance Bourque

Les Rangers ont marqué trois buts en l'espace de cinq minutes au premier tiers. Dubinsky a battu Carey Price d'un tir précis du côté du bâton après que Michael Ryder eut commis un revirement en territoire offensif. Avery a ensuite saisi un retour de lancer pour doubler la marque des Rangers. Shanahan a complété le blitz des Blueshirts d'un tir sur réception lors d'une supériorité numérique. Ce but a eu pour effet de chasser Price de la rencontre.

Dans cette période, Dubinsky a été particulièrement actif. En plus de son but, il a amassé une passe et livré un violent combat à Mike Komisarek.

Jaromir Jagr a participé à tous les buts des Rangers. Ses trois passes lui ont permis d'atteindre les 1580 points en carrière et devancer ainsi Raymond Bourque au 10e rang des meilleurs pointeurs de l'histoire de la Ligue nationale.

Le Canadien a cherché à réduire l'écart avant la fin de l'engagement. Le trio de Kovalev-Plekanec-Kostitsyn a tout fait sauf marquer, le gardien Henrik Lundqvist repoussant les 10 tirs du Tricolore.

En deuxième, Christopher Higgins a été chassé quatre minutes pour avoir porté son bâton au visage de Michal Roszival. Shanahan et Drury ont profité de son absence pour inscrire deux autres buts. Celui de Shanahan était son 20e, un plateau qu'il atteignait pour la 19e fois de sa carrière. Seul Gordie Howe le devance, ayant réussi l'exploit à 22 reprises.

Doublé de Ryder

Ryder a redonné espoir au Canadien au moment où on entendait de plus en plus de murmures parmi la foule. Ryder a eu raison de Lundqvist d'un beau tir sous la barre transversale. Il a ajouté un deuxième but au moment où Maxim Lapierre gênait le gardien des Rangers.

Les élans du Tricolore ont été ralentis, voire stoppés, quand Komisarek, indiscipliné, s'est vu imposer deux pénalités en fin de période. La deuxième punition a déplu au public. Des dizaines de spectateurs n'ont pas hésité à lancer sur la glace de petites banderoles qui leur avaient été remises en promotion avant la rencontre. Il y a longtemps qu'on n'avait pas vu pareille manifestation de la part des partisans du Canadien.

En troisième, Kovalev, deux fois, et Streit ont fait vibrer le Centre Bell comme rarement cette saison.

«C'est un match dont je vais me souvenir longtemps», a déclaré Ryder dont le nom circule dans des rumeurs d'échange depuis quelques semaines déjà. «J'ai marqué un but, puis un deuxième. Ils ont eu l'effet d'une boule de neige et nous avons fini par l'emporter.»

Le Canadien a fait preuve de caractère dans ce match historique «Les joueurs ont beaucoup de fierté dans cette chambre, a fait valoir Ryder. Tout le monde a contribué. Mike Komisarek et Steve Bégin, par exemple, ont appliqué de solides mises en échec.»

Bégin a donné huit coups d'épaule, un sommet dans le match. Komisarek, lui, a laissé tomber les gants. «Le match est terminé et j'entends encore les cris de la foule dans mes oreilles, a déclaré le robuste défenseur. Ce soir, on a affiché du caractère, une qualité qui nous manquait la saison dernière.

«Nous sommes revenus de l'arrière, nous n'avons jamais abandonné. Cette victoire nous procure beaucoup de satisfaction. Il n'y a pas de sentiment plus agréable.»