Georges St-Pierre, nouveau champion des poids moyens

Après quatre ans d’absence, Georges St-Pierre est de nouveau champion.
Photo: Frank Franklin II Associated Press Après quatre ans d’absence, Georges St-Pierre est de nouveau champion.

New York — Après quatre ans d’absence, Georges St-Pierre est de nouveau champion.

À son retour dans l’octogone, St-Pierre a vaincu Michael Bisping par soumission au troisième round pour s’emparer du titre des poids moyens, samedi soir, à l’UFC 217 présenté au Madison Square Garden.

« J’ai accepté ce duel pour me pousser et pour relever de nouveaux défis et je suis honoré d’avoir la chance d’être champion à nouveau », s’est exclamée la vedette québécoise à l’issue de l’affrontement.

Suite à une bonne droite assénée à Bisping, le Montréalais a mis un terme au combat grâce à un étranglement arrière, à 4:23 du troisième round.

« Je suis sans mot. Je réalise mon rêve », a commenté le vainqueur.

À 36 ans, St-Pierre met ainsi la main sur un troisième titre mondial en UFC et devient par le fait même le quatrième combattant de l’histoire de l’organisation à être couronné dans deux divisions de poids différentes. Randy Couture, B.J. Penn et Conor McGregor l’ont précédé.

C’était la première fois depuis le 16 novembre 2013 que St-Pierre disputait un combat. Inactif depuis, il semblait revigoré et en confiance à son entrée au Madison Square Garden.

Lors du premier round, St-Pierre a réussi sa première amenée au sol, ce qui constitue sa force, après avoir tenté quelques coups debout. « Rush » a terminé le round avec un coup de poing qui a semblé ébranler Bisping avant que le son de la cloche ne se fasse entendre.

St-Pierre est revenu à la charge au deuxième round avec un bon crochet de la gauche. Cependant, Bisping a trouvé le moyen de se défendre a porté une solide droite à la joue de « GSP ».

St-Pierre est cependant venu à bout de son adversaire au troisième round et présente maintenant une fiche de 12-2 en combats de championnat. Il s’agit de sa 13e victoire de suite.

« Bisping est le combattant le plus chevronné qu’il m’ait été donné d’affronter, a-t-il admis après le combat. Je peux vous assurer que ç’a été un affrontement hyper difficile. »

En 2013, l’ancien champion des poids mi-moyens avait choisi de mettre sa carrière en veille afin de se recentrer sur lui-même.

3 commentaires
  • André Chevalier - Abonné 5 novembre 2017 09 h 27

    Ça manque de piquant!

    On devrait permettre les combats à mort. Compte tenu de la nature humaine, il y aurait certainement un public pour ce «sport». (cynisme)

  • Jérôme Faivre - Inscrit 5 novembre 2017 14 h 10

    Soupirs

    Je pensais que l'on en avait fini avec le Matthieu Ricard des commotions cérébrales et de l'hémoglobine qui coule partout.

    Malheureusement, ça semble être reparti pour un tour...
    Malédiction de l'acculturation ?
    Vraiment nécessaire de reprendre chaque article de la Presse canadienne sur ce sujet ?

  • Stéphane Thevenot - Abonné 6 novembre 2017 09 h 03

    .............Vivre et laisser Vivre......

    En réponse aux deux commentaires précédents ....... Garder la violence par le monopole étatique ? .... faire des boucheries avec nos citoyens par l'armée et vendre de l'armemement a des Saouciens ou aller faire la guerre en afghanistan c'est mieux ? .......... vivre et laisser vivre ..... GSP est un exemple de détermination et de courage un maitre de Ju-jitsu et beacoup d'autre choses encore........ la liberté de changer de poste ou de ne pas lire nouvelle .....cette liberté vous l'avez encore .... utiliser la ..... savez le fachisme n'est pas bien loin...... ce qu'il faut manger , boire , regarder faut imposer cela aux gens ? on fait une lois contre le UFC ? la Boxe ? les sports de combats ? ........ Bravo a GSP et son Équipe, incroyable ce qu'il a fait !!! et en plus ça ne coute rien aux citoyens !!!