Les Blue Jays survivent

José Bautista et Edwin Encarnacion célèbrent après que Troy Tulowitzki eut frappé un double décisif de trois points en sixième manche.
Photo: Frank Gunn La Presse canadienne José Bautista et Edwin Encarnacion célèbrent après que Troy Tulowitzki eut frappé un double décisif de trois points en sixième manche.

Marco Estrada a été brillant en limitant les frappeurs adverses à trois coups sûrs en sept manches et deux tiers, Troy Tulowitzki a cogné un double de trois points et les Blue Jays de Toronto sont toujours en vie dans leur série de championnat de la Ligue américaine grâce à une victoire de 7-1, mercredi, face aux Royals de Kansas City.

Les Royals seront toutefois de retour devant leurs partisans pour le reste de la série, qu’ils mènent 3-2. Le match no 6 aura lieu vendredi au Kauffman Stadium, tout commele match no 7, si nécessaire, samedi.

Au lendemain d’une gênante défaite de 14-2 lors du match no 4, les Blue Jays avaient besoin d’une bonne performance de leur lanceur et Estrada s’est montré à la hauteur.

Âgé de 32 ans, Estrada avait aussi permis aux Blue Jays d’éviter l’élimination lors du match no 3 de leur série de sections face aux Rangers du Texas, concédant un seul point en six manches et un tiers. Il s’agissait alors du premier pas des Blue Jays vers la victoire dans la série au meilleur de cinq parties après avoir accusé un retard de 0-2.

Estrada dominant

Mercredi, Estrada a encore une fois été à son meilleur avec son équipe au bord du gouffre, retirant les neuf premiers frappeurs des Royals dans l’ordre. Puisqu’un double jeu a effacé un simple en quatrième manche, Estrada avait affronté le minimum de 18 frappeurs lors des six premières manches.

Un but sur balles après deux retraits en septième a été la seule autre tache à son dossier lors des sept premières manches.

Il a reçu une ovation monstre en huitième manche quand il a été remplacé sur la butte après avoir accordé un circuit en solo à Salvador Perez et un simple à Alex Gordon après deux retraits.

Tulowitzki s’est occupé de l’offensive avec un double de trois points lors d’une poussée de quatre points des siens en sixième manche.

Le partant des Royals Edinson Volquez, qui avait été efficace lors du premier match afin de vaincre Estrada, a bien commencé son duel en retirant 15 des 18 premiers frappeurs qu’il a affrontés. Les choses se sont compliquées en sixième, quand il a accordé trois buts sur balles et a atteint un frappeur sans jamais retirer d’adversaires.

La table était donc mise pour Tulowitzki.

L’arrêt-court des Jays, qui est toujours ralenti par une blessure à l’épaule, affichait une moyenne de, 194 (7-en-36) lors des séries avant la rencontre. Malgré la douleur, il a réussi un autre coup sûr important pour les Jays.

Il a produit sept points depuis le début de la série de championnat et ses 11 points produits depuis le début des éliminatoires le place au deuxième rang dans l’histoire de l’équipe pour le plus de points produits lors du même passage en éliminatoires. Paul Molitor avait produit 13 points pour les Jays lors des séries en 1993.

Chris Colabello a ouvert la marque en deuxième manche avec un circuit en solo, semant l’hystérie dans la foule de 49 325 spectateurs au Rogers Centre.

Les Mets seront de la Série mondiale

Chicago — Daniel Murphy est devenu le premier joueur de l’histoire du baseball majeur à frapper un circuit dans six matchs de suite en séries éliminatoires et les Mets de New York sont de retour en Série mondiale pour une première fois en 15 ans, eux qui ont complété le balayage des Cubs de Chicago grâce à une victoire de 8-3, mercredi. Les Mets n’ont jamais tiré de l’arrière lors des quatre parties de la série de championnat de la Ligue nationale. À la recherche d’un premier titre depuis 1986, les Mets disputeront le premier match de la Série mondiale mardi prochain, soit à Kansas City, soit à Toronto. Murphy a fracassé l’ancienne marque établie par Carlos Beltran en 2004 avec les Astros de Houston en claquant un circuit de deux points en huitième manche. Lucas Duda a aussi frappé un circuit et a produit cinq points. Travis d’Arnaud a ajouté une autre longue balle pour les Mets, dont la dernière présence en Série mondiale remonte à 2000. Kris Bryant a cogné un circuit pour les Cubs, mais ces derniers demeurent sans titre depuis 1908. La jeune équipe du gérant Joe Maddon a donné espoir aux partisans cette saison, mais les Cubs ont été neutralisés par les as lanceurs des Mets.