Frappeur de choix: Manfred prône le «statu quo»

Chicago — Les récentes blessures qu’ont subies certains lanceurs pendant des présences au bâton n’inciteront pas le commissaire du baseball majeur, Rob Manfred, à changer ses vues sur le règlement du frappeur de choix. De passage au Wrigley Field, où les Cubs de Chicago accueillaient les Brewers de Milwaukee vendredi, Manfred a affirmé que le baseball tire avantage du fait que les deux ligues majeures aient des règlements différents. Manfred dit comprendre que le sujet soit d’actualité, mais il continue de privilégier le «statu quo». Il a ajouté que les discussions qui se font jour dans ce dossier font en sorte que les amateurs parlent de baseball, ce qui, a-t-il fait valoir, est toujours une bonne chose. L’as partant Adam Wainwright, des Cardinals de St. Louis, a subi une déchirure d’un tendon d’Achille en quittant le rectangle des frappeurs récemment et sa saison est terminée. Par ailleurs, Max Scherzer, des Nationals de Washington, a dû rater un départ après s’être blessé au pouce lors d’une présence au bâton.