La revanche des Norvégiennes

L'équipe norvégienne
Photo: Jonathan Nackstrand Agence France-Presse L'équipe norvégienne

Marit Bjørgen a récolté jeudi l’un des rares records qu’elle ne détenait pas déjà quand la Norvège a en quelque sorte rétabli l’ordre mondial en ski de fond féminin, remportant facilement le relais 4 x 5 kilomètres des Championnats du monde de ski nordique.

Il s’agit d’un 14e titre mondial pour Bjørgen, qui vient s’ajouter à ses quatre médailles d’argent et trois de bronze. Ce titre lui permet de devancer la Russe Elena Välbe, détentrice de 14 médailles d’or et trois d’argent remportées entre 1989 et 1997.

Bjørgen est également l’athlète féminine la plus décorée des Jeux olympiques d’hiver avec six médailles d’or et 10 podiums au total. Elle est aussi détentrice de la marque du plus grand nombre de victoires en Coupe du monde avec 72.

Ce sont cependant ses coéquipières qui ont fait le gros du travail cette fois alors qu’Astrid Uhrenholdt Jacobsen a scellé l’issue de la course dans la troisième manche, profitant d’une chute de la Suédoise Maria Rydqvist pour procurer une avance de 18 secondes à Bjørgen, dernière à s’élancer.

Cela s’est révélé plus que suffisant pour procurer la victoire à la Norvège. Bjørgen a même creusé davantage l’écart, ce qui lui a laissé le temps de s’arrêter pour ramasser un drapeau norvégien dans le dernier droit avant de stopper le chrono à 49 min 4,7 s.

Venger Sotchi

La Suède s’est emparée de la médaille d’argent après que Stina Nilsson eut battu la Finlandaise Krista Pärmäkoski au sprint. Les Suédoises ont terminé 29,2 secondes des Norvégiennes et la Finlande s’est retrouvée 1,6 seconde plus loin.

Heidi Weng et Therese Johaug ont skié les deux premières manches pour la Norvège, qui a remporté un troisième titre mondial consécutif de la discipline.

Le Canada n’était pas inscrit à cette course.

Cette victoire a été particulièrement appréciée par les Norvégiennes, qui avaient connu de rares ratés aux Jeux olympiques de Sotchi il y a un an. Grandes favorites pour y remporter le relais, elles ont été victimes d’un mauvais choix des farteurs et l’équipe a terminé 5e. Au 10 km style libre de mardi, elles ont connu les mêmes ennuis et aucune de leurs représentantes n’a conclu parmi les 20 premières.

«Nous souhaitions nous venger depuis Sotchi, surtout après la course de mardi, a déclaré Bjørgen. Revenir de la sorte et donner à nos partisans, ici et à la maison, cette médaille d’or, c’est incroyable.»

La Suède, championne olympique en titre, était tout juste derrière la Norvège après les deux premières manches, mais elle a perdu toute chance de médaille d’or quand Rydqvist a chuté quelques instants après s’être élancée.