Une tonne de questions pour les Nationals

Pour la deuxième fois en trois ans, les Nationals de Washington ont remporté le plus de victoires dans la Ligue nationale de baseball... et quitté prestement le tournoi automnal.

Pendant la saison morte qui vient, les Nationals devront trouver des réponses à plusieurs questions, faire l’évaluation des décisions du gérant Matt Williams et de quelques-uns de ses choix pour sa formation, déterminer que faire de Ryan Zimmerman, accorder ou non des contrats à long terme à Jordan Zimmermann et Ian Desmond, et tenter d’améliorer une attaque qui est tombée à plat en octobre.

«La fenêtre d’occasions ne s’est pas refermée, mais elle est en train de le faire», a dit le joueur d’arrêt-court Desmond à la suite du revers de 3-2 subi mardi aux mains des Giants de San Francisco et qui a mis fin à la saison des Nationals en quatre matchs en séries de division.

En compilant un dossier de 96-66 sous les ordres du gérant recrue Williams, le meilleur rendement dans la LN, les Nationals ont terminé au premier rang de la divison Est avec 17 matchs de priorité. Le personnel de lanceurs de l’équipe a mené les ligues majeures avec une moyenne de points mérités de 3,03, alors que Zimmermann, auteur d’un match sans point ni coup sûr lors de la dernière rencontre du calendrier régulier, a fait équipe avec Stephen Strasburg, Doug Fister, Gio Gonzalez et Tanner Roark pour former une formidable rotation. Et si personne n’a connu une saison du tonnerre en attaque, les Nats ont tout de même terminé au troisième rang de leur ligue au chapitre des points marqués.

Ça s’est gâté en séries.

Tout comme en 2012, quand l’équipe avait gagné 98 matchs, les favoris de la Nationale ont perdu contre le quatrième as en séries de division. Les lanceurs ont été corrects — les Nats et les Giants ont marqué neuf points chacun dans la série —, mais l’utilisation de ses releveurs par Williams alimentera les discussions pendant des mois.

A-t-il bien fait de remplacer Zimmermann après deux retraits en 9e manche dans le match no 2? Pourquoi ne pas avoir utilisé Tyler Clippard, Drew Storen, Craig Stammen ou même Strasburg dans le match no 4? Aurait-il dû utiliser l’un de ces lanceurs dans la 7e manche cruciale, quand les Giants ont pris les devants pour de bon, au lieu de Matt Thornton et de la recrue Aaron Barrett, dont le mauvais lancer a donné l’avance aux Giants?

«Ces gars sont nos lanceurs pour la 7e manche, a plaidé Williams. C’est de cette façon que nous fonctionnons.»

L’attaque en panne

Cela étant, le plus important problème des Nationals dans cette série aura été leur manque de production offensive.

Les seuls frappeurs à avoir été efficaces contre les Giants ont été le voltigeur Bryce Harper et Anthony Rendon, qui a remplacé Zimmerman à titre de troisième-but de l’équipe en 2014. Rendon a frappé pour ,400 dans cette série et Harper pour ,368 avec trois circuits et quatre points produits, ce qui soulève une autre question: pourquoi frappait-il au 6e rang?

Les frappeurs nos 3 et 4 du rôle, le voltigeur Jayson Werth le vétéran premier-but de 34 ans Adam LaRoche, ont été particulièrement inefficaces. Ils ont obtenu deux simples en 35 présences (,057) et ont été retirés neuf fois sur des prises. Mais il n’étaient pas les seuls à connaître des ennuis.

Les 1er, 5e et 7e frappeurs — le voltigeur de centre Denard Span, Desmond et le receveur Wilson Ramos — ont frappé pour ,130 (7 en 54) avec 15 retraits au bâton, aucun coup sûr de plus d’un but et aucun point produit.

«C’est très frustrant d’atteindre cette étape et de ne pas jouer à la hauteur de notre talent, a reconnu Span. Je vais y penser tout l’hiver.»

Quand les Nationals se retrouveront en Floride pour le camp d’entraînement en février, on se demandera encore pourquoi un club qui a connu tant de succès tout au long de la saison n’a pas été capable de livrer la marchandise en séries.

LaRoche pourrait avoir quitté l’équipe, peut-être au profit de Zimmerman au premier coussin. Le deuxième-but Asdrubal Cabrera, obtenu à la date limite des transactions, deviendra joueur autonome et le releveur no 1 déchu Rafael Soriano pourrait aussi jouer sous d’autres cieux. Les Nationals détiennent une option pour ramener Span la saison prochaine, tandis que Zimmermann et Desmond pourront devenir joueurs autonomes à la fin de la saison prochaine.

«Nous sommes une bonne équipe et nous avions un objectif en tête, a déclaré le releveur Jerry Blevins. Se faire éliminer aussi tôt n’était pas cet objectif.»