Heymans accroche son maillot

Émilie Heymans n'a pu cacher son émotion en annonçant qu'elle mettait fin à sa carrière de plongeuse.
Photo: La Presse canadienne (photo) Paul Chiasson Émilie Heymans n'a pu cacher son émotion en annonçant qu'elle mettait fin à sa carrière de plongeuse.

Après quatre médailles olympiques et 84 podiums, dont 14 titres en compétitions internationales, la plongeuse Émilie Heymans a décidé de mettre un terme à sa carrière. La Québécoise d’origine belge de 31 ans en a fait l’annonce mercredi au Centre Claude-Robillard, où tout a commencé pour elle.


«J’ai tenté de faire en sorte que ce soit une surprise, mais ça n’a pas très bien marché», a-t-elle blagué, la nouvelle s’étant ébruitée à dès lundi. « J’ai quand même pris quelques mois, car ce n’est pas une décision très facile à prendre pour une athlète. Le plongeon est ce que j’ai fait toute ma vie et j’adore ça. »


Il est devenu clair pour elle qu’elle quitte la scène au bon moment. « Je crois avoir atteint tous les objectifs que je voulais atteindre, a-t-elle expliqué. Je ne crois pas que je pourrais en faire plus en restant active une année ou deux de plus. J’ai aussi été très chanceuse de pouvoir réaliser mon rêve, participer aux Jeux olympiques, quatre fois, et d’y remporter une médaille à chaque occasion. »


Heymans, qui a commencé sa carrière sportive en gymnastique, est d’ailleurs devenue la première athlète canadienne à mettre la main sur une médaille olympique dans quatre JO d’été consécutifs en remportant le bronze au 3 mètres synchro, en compagnie de Jennifer Abel, aux Jeux de Londres. Cette médaille est venue s’ajouter à celles d’argent remportées au 10 m des Jeux de Pékin (2008) et 10 m synchro avec Anne Montminy à Sydney (2000), en plus d’une médaille de bronze au 10 m synchro, en compagnie de Blythe Hartley, aux Jeux d’Athènes en 2004.


Il faut ajouter à cette récolte neuf médailles en Coupe du monde et aux Mondiaux, dont l’or à la tour en 2003, en plus de cinq médailles aux Jeux du Commonwealth et sept autres aux Jeux panaméricains.


Heymans se consacrera maintenant à sa nouvelle passion : la mode. La jeune femme d’affaires dessine et s’occupe de la confection de sa propre ligne de maillots et fournira ceux des artistes participant à l’émission de télé-réalité Le grand saut, présentée sur les ondes de V Télé dans quelques semaines. Son objectif est maintenant d’avoir sa propre boutique en ligne et de faire grandir son entreprise.


« J’aimerais bien pouvoir déléguer un peu plus en ce qui a trait à la confection », a reconnu Heymans, qui affirme qu’elle ne s’ennuiera pas des entrées à l’eau et d’être constamment trempée. « Surtout en hiver, quand il fait frette ! »

1 commentaire
  • Carroll Roy - Inscrit 17 janvier 2013 00 h 35

    Chapeau madame Heymans.

    Une triste nouvelle pour vos fans mais on s'y attendait.
    Vous nous avez offert le meilleur de vous même à chaque compétition.
    Low profile , vous saviez que vous combblerez vos fans après vos si belles performances. Votre potentiel est sans limite...
    Merci, merci pour tout... et que votre nouvelle vie vous soit des plus agréables.

    un fan.. Carroll