Affaire de combats de chiens - Michael Vick accepte de plaider coupable

Michael Vick
Photo: Agence Reuters Michael Vick

Richmond, Virginie — L'avocat de Michael Vick a révélé que le joueur vedette de la NFL plaidera coupable à des accusations de complot dans l'organisation de combats de chiens. En conséquence, la carrière du quart-arrière des Falcons d'Atlanta est en péril et il s'expose à une peine de prison.

L'infraction est passible d'un maximum de cinq ans de prison et d'une amende de 250 000 $US, mais la jurisprudence plaide en faveur d'une peine plus clémente. L'audition de Vick aura lieu le 27 août.

«Après avoir consulté sa famille pendant le week-end, Michael Vick m'a demandé d'annoncer aujourd'hui [hier] qu'il avait conclu un accord avec les procureurs fédéraux au sujet des accusations qui pèsent contre lui», a fait savoir l'avocat de la défense, Billy Martin, dans un communiqué.

«M. Vick a accepté de plaider coupable aux accusations et d'assumer toute la responsabilité de ses actions et des erreurs qu'il a commises. Michael tient à s'excuser auprès de tous ceux qu'il a pu blesser par ses actions.»

Le commissaire de la NFL Roger Goodell a interdit à Vick de se présenter au camp d'entraînement des Falcons mais il a préféré attendre que la ligue mène son enquête avant de prendre d'autres mesures.

Vick est accusé d'avoir été impliqué dans des activités illégales et d'avoir organisé des combats de chiens. Il avait plaidé non coupable le mois dernier et avait promis de laver sa réputation lors d'un procès en novembre.

Martin a fait cette annonce alors qu'un grand jury pourrait déposer de nouvelles accusations. Les procureurs ont précisé qu'un nouvel acte d'accusation était en préparation mais le plaidoyer de Vick signifie qu'il ne fera probablement pas face à d'autres accusations.

Trois des codéfendeurs dans l'affaire ont déjà reconnu leur culpabilité et ont accepté de témoigner contre Vick si l'affaire se rendait devant les tribunaux.

Quanis Phillips, d'Atlanta, et Purnell Peace, de Virginia Beach, ont signé des aveux dans lesquels ils affirment que le quart-arrière de 27 ans a participé à l'exécution d'au moins huit chiens de diverses manières, dont par noyade et pendaison.

Phillips, Peace et Tony Taylor, qui a plaidé coupable le mois dernier, ont également révélé que Vick avait pratiquement fourni tout l'argent nécessaire pour exploiter l'affaire dans une région rurale de Virginie, pas très loin de la résidence de Vick à Newport News.

Les allégations seules d'avoir participé à des activités de paris illégaux pourraient entraîner une suspension à vie selon le code de conduite de la NFL.