Autriche - Quatorze suspensions à vie liées au scandale du dopage aux JO de Turin

Vienne — Le Comité olympique autrichien a décidé hier de suspendre à vie 14 responsables liés au scandale de dopage de Jeux olympiques d'hiver de Turin en 2006.

Le président du comité autrichien Leo Wallner, qui a annoncé la décision à l'issue d'une session exceptionnelle, a indiqué que ces 14 personnes se verraient refuser toute accréditation pour les Jeux olympiques à venir.

De plus, tout Autrichien qui s'avérerait positif au dopage dans le futur serait également suspendu à vie, a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse.

Markus Gandler, directeur sportif des équipes de ski de fond et de biathlon, est la personne la plus haut placée à être suspendue à vie. Est également sanctionné Walter Mayer, l'ancien entraîneur de ski nordique, qui avait été interdit de Jeux Olympiques par le CIO après un test positif aux Jeux de Salt Lake City en 2002.

La présence non autorisée de Walter Mayer aux côtés de l'équipe à Turin avait entraîné une descente de la police italienne dans les quartiers des athlètes autrichiens. Les autorités avaient alors saisi des produits dopants et du matériel, alors que Mayer quittait les lieux en voiture pour échapper à la police. Il était rentré dans un barrage installé à la frontière autrichienne.

Parmi les autres personnes interdites de JO, figurent le médecin de l'équipe le Dr Peter Baumgartl et le kinésithérapeute Volker Mueller. Ce dernier avait également été suspendu de deux JO après Salt Lake City alors que Baumgartl avait reçu «un sérieux avertissement» du Comité olympique. Toutes les autres personnes sanctionnées appartiennent aux équipes de ski de fond et de biathlon.

Heinz Jungwirth, le secrétaire général du Comité autrichien, a précisé qu'ils étaient tous hébergés à l'extérieur du village olympique mais avaient été accrédités par le Comité olympique autrichien. «Cela relevait donc de notre responsabilité» a-t-il reconnu.

À voir en vidéo