La Finlande bat les États-Unis

Vancouver — Jesse Joensuu a inscrit deux buts hier pour conduire la Finlande à une victoire de 4-2 contre les États-Unis lors du match pour l'obtention de la médaille de bronze au Championnat mondial de hockey junior.

Joensuu a donné l'avance à la Finlande 2-1 à la deuxième, puis il a marqué le quatrième but de son équipe à la troisième période à l'aide d'un tir bas qui a déjoué le gardien Cory Schneider. Son deuxième but de la rencontre a été inscrit après que Lauri Tukonen eut brisé une égalité de 2-2.

Les États-Unis, qui ont été dominés 49-39 au chapitre des tirs au but, n'ont pu obtenir une médaille pour la deuxième année d'affilée depuis qu'ils ont surpris le Canada pour remporter le championnat mondial, à Helsinki.

Les Finlandais, qui avaient perdu 6-5 contre les Américains lors du tournoi à la ronde, ont récolté une 12e médaille, une sixième de bronze en 30 ans au championnat mondial.

Lors de leur défaite de 5-1 en demi-finale, les Américains avaient été ridiculisés par la foule, qui encourageait plutôt la Russie. Hier, les Américains ont été applaudis poliment quand ils se sont présentés sur la patinoire.

Les États-Unis étaient favoris avec la Russie pour remporter le tournoi alors qu'ils comptaient dans leur équipe neuf choix de première ronde au repêchage de la LNH. Il y avait entre autres les attaquants Phil Kessel, qui sera probablement le premier choix au repêchage de 2006, et Robbie Schremp, un premier choix des Oilers d'Edmonton évoluant avec les Knights de London.

À la défense, ils misaient sur Jack Johnson, un choix de première ronde des Hurricanes de la Caroline en 2005, et un athlète de six pieds quatre pouces, Erik Johnson.

Et Chris Bourque, le fils de Raymond Bourque, qui a été réclamé au repêchage par les Capitals de Washington, était le meilleur pointeur de l'équipe.

Bobby Ryan a réussi le seul but de la première période au cours de laquelle les Finlandais ont effectué 19 tirs au but, huit lors des cinq premières minutes de jeu. Jack Johnson, lors d'un avantage numérique, a inscrit le deuxième but des États-Unis.

Jari Sailio a été l'autre marqueur de la Finlande.