Surf des neiges - Gros début de saison pour les Canadiens

Drew Neilson et Xavier Delerue lors de la Coupe du monde de surf des neiges en Autriche, en 2003.
Photo: Agence Reuters Drew Neilson et Xavier Delerue lors de la Coupe du monde de surf des neiges en Autriche, en 2003.

Bad Gastein, Autriche — Belle journée et gros début de saison pour le Canada en surf des neiges.

La Montréalaise Dominique Maltais a fait fi d'une vilaine grippe pour remporter l'épreuve de snowboardcross de la Coupe du monde qui était disputée à Bad Gastein et Drew Neilson, de la Colombie-Britannique, l'a imité chez les hommes malgré un dos amoché.

Jasey Jay Anderson, de Mont-Tremblant, a cependant dû se contenter de la 17e place.

«Jasey roule très bien. Je ne m'inquiète pas, il pourrait gagner demain [aujourd'hui]», a tenu à indiquer l'entraîneur René Brunner. Tom Velisek, un autre Canadien, a pointé tout juste derrière Anderson, tandis que le Québécois François Boivin a fini 22e.

Maltais a devancé la Suisse Olivia Nobs et l'Autrichienne Manuela Riegler, alors que deux autres athlètes de la Colombie-britannique ont terminé parmi les 10 premières, Maïelle Ricker, quatrième, et Erin Simmons, 10e.

Il s'agissait de la deuxième victoire en carrière de Maltais et du 12e podium de Neilson, qui n'était pas monté sur la plus haute marche depuis septembre 2004.

Malgré la maladie

«Quand je suis arrivée au dernier tiers du parcours, je me suis dit: ayoye, est-ce que je vais gagner une autre Coupe du monde? Pour le dernier bout, ce n'était que des gros sauts et je n'avais qu'à rester stable sur ma planche, a raconté Maltais. Quand je suis arrivée en bas, je n'arrivais pas à y croire parce que ce matin je ne donnais pas cher de ma peau.»

La blonde athlète aurait en effet préféré passer la matinée au lit, bien au chaud sous les couvertures.

C'est son entraîneur René Brunner qui l'a sortie du lit à force d'encouragements.

«S'il m'avait dit, tu es trop malade, reste couchée, je serais probablement encore là», a avoué Maltais.

La victoire est d'autant plus satisfaisante pour l'athlète de 25 ans qu'elle a connu sa part de malchances depuis le début de la saison. «Contrairement aux autres courses de la saison, je n'avais pas d'attentes aujourd'hui [hier]. Je me concentrais plus pour faire une petite course parfaite, sans tomber. Je suis vraiment contente.»

«Je me disais la veille que ça me prendrait un bon résultat, mais je me demandais si la malchance allait me suivre tout le temps. Je suis maintenant deuxième au classement de la Coupe du monde et ça me redonne confiance. On va essayer de jouer le même jeu demain [aujourd'hui].»

Quant à Neilson, il a devancé l'Américain Shaun Palmer, qui a enregistré son premier podium en Coupe du monde, et le Français Xavier Delerue.

«J'étais tout courbaturé au réveil et il a fallu un bon traitement de la physiothérapeute pour me mettre en état de courir, a-t-il déclaré. Le farteur de l'équipe a aussi fait un très bon travail. La cire était très importante aujourd'hui au début du parcours et nous volions tous. Le farteur a été fantastique.»