Hockey - Murray Costello au Panthéon

Toronto — Murray Costello aimerait être accompagné lors de son intronisation au Panthéon de la renommée du hockey des milliers d'hommes et de femmes qui ont contribué au développement du sport au niveau amateur au Canada.

Costello fera son entrée dans la catégorie des bâtisseurs aujourd'hui, pendant que l'ex-joueur vedette Cam Neely des Bruins de Boston et le Russe Valeri Kharlamov, à titre posthume, seront intronisés dans la catégorie des joueurs.

«Je prends acte qu'il s'agit d'une reconnaissance du hockey amateur et pour tous ces volontaires qui rendent cela possible à travers le pays», affirme Costello au sujet de son admission.

Costello, âgé de 71 ans, a occupé le poste de président de l'Association canadienne de hockey amateur — aujourd'hui connue sous le nom de Hockey Canada — de 1979 à 1998. Ses prédécesseurs, Gordon Juckes et Fred Page, avaient été précédemment admis pour leur travail au sein de l'organisme national.

L'actuel président de Hockey Canada Bob Nicholson affirme qu'il a pris l'une des meilleures décisions de sa vie quand il s'est joint à l'Association à titre de vice-président pendant le mandat de Costello. Il n'aurait pu trouver meilleur mentor.

«Murray prenait chacune de ses décision en fonction de ce qu'il croyait être le meilleur intérêt du sport, révèle Nicholson. Ce n'était jamais en fonction des intérêts d'un individu. Il voulait seulement que tout le monde apprécie le sport. Il s'est révélé un formidable ambassadeur pour le sport.»

Le travail de Costello est loin d'être terminé. Au cours des sept dernières années, il a oeuvré au sein du conseil exécutif de la Fédération internationale de hockey. Les représentants des 66 pays membres se réunissent deux fois par année. Le conseil gère les dossiers entre les réunions, s'occupant notamment de la préparation des règlements et de l'organisation des championnats du monde.

Il sera à Turin, en Italie, plus tard au cours du mois afin d'inspecter les installations olympiques de hockey pour le compte de la FIHG. Puis, il se rendra en Slovénie en décembre pour aider à l'organisaiton d'un tournoi junior.

Il est également impliqué dans un comité médical de la FIHG pour l'application des tests de dépistage et il fait aussi partie d'un comité chargé de développer le hockey dans des pays où ce sport ne fait pas nécessairement partie de la tradition.

«Ce qui se passe dans les deux Corées, au Japon et en Chine est prometteur, affirme-t-il. L'Australie fait très bien, les choses se développent en Nouvelle-Zélande, IsraJel progresse et la Mongolie démontre de l'intérêt.»

Le Mexique, l'Irlande, l'Espagne et l'Islande offrent également des perspectives d'avenir intéressantes.