Le canadien - Le sort de Latendresse sera fixé ce week-end

Saint-Jovite — Guillaume Latendresse va disputer la saison entière dans l'uniforme du Canadien ou bien il sera retourné à son équipe junior des Voltigeurs de Drummondville avant le 5 octobre. C'est ce qu'a confirmé hier le directeur général Bob Gainey. Selon Gainey, les membres de l'organisation ont eu suffisamment de temps pour évaluer son jeu sans avoir à lui offrir un essai de 10 matchs pour le renvoyer dans le junior par la suite.

«Il y a maintenant plusieurs semaines que nous l'avons sous les yeux. Il a participé au camp des recrues à Ottawa, il a joué dans les matchs simulés à Pierrefonds, et il a pris part à des rencontres préparatoires. Il a même disputé le dernier match à Moncton contre une formation qui ressemblait à une équipe de la Ligue nationale. Nous devons maintenant nous asseoir et prendre une décision claire et précise au cours du week-end. Une semaine de plus ne devrait pas nous éclairer davantage, d'autant plus que nous avions déjà l'information fournie par nos recruteurs.»

Comme tout le monde, Gainey est emballé par le jeu de Latendresse. À 18 ans, le patineur de Sainte-Catherine, en banlieue de Montréal, s'est imposé par son talent, son gabarit — six pieds deux pouces et 225 livres —, et sa maturité.

«Il a un camp d'entraînement extraordinaire, reconnaît Gainey. Il a de très belles habiletés qu'il a su étaler durant le camp. Je me souviens de son premier match contre le Lightning de Tampa. C'était une soirée extraordinaire [deux buts une passe]. Il semble être un jeune homme équilibré et intelligent. Il sait où il va. Il veut jouer dans la Ligue nationale et devenir un bon joueur.»

Stratégie

Gainey a rappelé que le Canadien avait Latendresse dans le premier tour du dernier repêchage. La stratégie de l'équipe a complètement changé lorsque le Tricolore a obtenu le cinquième rang de sélection à la «loterie Crosby».

«C'est pourquoi nous avons cherché une équipe qui avait plus d'un choix au deuxième tour afin d'améliorer notre rang de sélection», a-t-il expliqué. Le Canadien a cédé deux choix aux Rangers de New York pour obtenir celui de la formation new-yorkaise (45e au total).

Gainey a fait valoir que le contrat d'un joueur ne sera pas un facteur déterminant dans la décision. Par exemple, le Canadien pourrait perdre Marcel Hossa au ballottage s'il était retourné aux Bulldogs de Hamilton. Il s'agit d'un risque. «Mais nous pourrions perdre Latendresse pour un an si on devait le retourner à son équipe junior», a-t-il répliqué.

Gainey n'a pas fermé la porte à une transaction afin de désengorger l'équipe au niveau des attaquants. «C'est toujours possible, a-t-il acquiescé. Nous avons déjà sondé le terrain auprès de deux ou trois équipes. Nous parlons de nos besoins et aussi des leurs. Mais j'avoue que le marché n'est pas très propice aux transactions.»