Bruins 5, Canadien 2 - Les jeunes n'ont pas déçu

Moncton — Les jeunes n'ont pas déçu Claude Julien malgré la défaite de 5-2 subie face aux Bruins, mercredi. C'est plutôt la façon dont le Canadien s'est incliné qui a déplu à l'entraîneur.

«Je n'ai été déçu par aucun jeune, a-t-il affirmé. Certains n'ont pu se faire justice en raison des nombreuses pénalités que nous avons écopées. C'est le déroulement du match que j'ai moins apprécié, a-t-il continué. On a écopé trop de pénalités. Souvent, c'est à cause d'un manque de concentration. Celle douteuse de Sheldon Souray a été coûteuse. On a été incapable de déblayer la rondelle en désavantage numérique et les Bruins ont compté.»

Le Canadien ne s'est pas relevé après le but de Patrice Bergeron, qui a créé l'égalité à 6:36 du dernier tiers. «Ce but nous a redonné des ailes, a commenté Bergeron. On avait parlé, après la deuxième période, de l'importance d'être disciplinés parce qu'on jouait bien à forces égales.»

Julien a eu de bons mots à l'endroit du défenseur suisse Mark Streit et de Guillaume Latendresse.«J'ai dit mardi soir que Streit venait de disputer son meilleur match. Il a été encore meilleur ce soir. La période d'adaptation se poursuit pour lui et je l'ai trouvé bon.»

Au sujet de Latendresse, l'entraîneur a soulevé qu'on le remarque continuellement dans le feu de l'action. «Il a encore créé quelques bonnes chances à l'attaque et il a distribué de bons coups d'épaule.»

Latendresse estimait ne pas avoir mal fait, mais il n'était visiblement pas pleinement satisfait de sa performance. «C'était mon deuxième match en deux soirs, je dois m'adapter», a-t-il dit, en confiant qu'il avait à peine fermé l'oeil après le match de mardi.

«La nuit de sommeil a été difficile. J'avais trop hâte de rejouer et l'adrénaline ne retombait pas. Et je n'ai pas fait de sieste mercredi après-midi. Mais ce n'est pas une excuse», a-t-il ajouté.

Il s'en voulait d'avoir écopé une pénalité en troisième période, d'autant que les Bruins ont inscrit leur quatrième but quelques secondes seulement après sa conclusion. Le Canadien a 27 joueurs au camp, à la suite de la réduction de personnel mercredi matin, et Julien a confirmé qu'aucun d'entre eux ne pliera bagage avant les deux derniers matchs préparatoires contre les Sénateurs d'Ottawa, samedi et dimanche.

«On se dirige dans les Laurentides avec tout le groupe. On va jouer nos deux derniers matchs avec ces gars-là. On va prendre les décisions qui s'imposent au début de la semaine prochaine.»