Formule 1 - Alonso devient le plus jeune champion de l'histoire de la F1

À deux courses de la fin de la saison, Alonso totalise maintenant 23 points d’avance au classement des pilotes sur Raikkonen (117-94) et ne peut plus être rejoint.
Photo: Agence Reuters À deux courses de la fin de la saison, Alonso totalise maintenant 23 points d’avance au classement des pilotes sur Raikkonen (117-94) et ne peut plus être rejoint.

São Paolo — L'Espagnol Fernando Alonso (Renault) est devenu le plus jeune champion du monde de l'histoire de la formule 1 hier grâce à sa troisième place au Grand Prix du Brésil.

La course a été remportée par le Colombien Juan Pablo Montoya (McLaren-Mercedes), devant son coéquipier Kimi Raikkonen.
Âgé de 24 ans, Alonso avait besoin d'une place sur le podium pour être couronné.
«Je suis le plus jeune champion de formule 1. Je dois maintenant trouver de nouveaux objectifs car celui-ci est atteint, s'est réjoui le Prince des Asturies désormais roi. C'est très important pour moi, mes amis, mon pays et ma famille. C'était un rêve de remporter le titre de champion du monde. C'est la meilleure chose que j'ai accomplie dans ma vie, a ajouté l'Espagnol. C'est un rêve devenu réalité.»

Raikkonen était le seul pilote à pouvoir retarder son sacre, mais le Finlandais devait se classer au moins cinquième et espérer que son rival espagnol ne finisse pas la course.

À deux courses de la fin de la saison, Alonso totalise maintenant 23 points d'avance au classement des pilotes sur Raikkonen (117-94) et ne peut plus être rejoint. «Il le mérite, a jugé Raikkonen. Celui qui a le plus de points mérite de gagner. Nous avons perdu cette année, mais nous essaierons encore l'année prochaine.»

«Yeah!», a hurlé Alonso à plusieurs reprises dans la radio de son équipe après avoir franchi la ligne d'arrivée les poings levés.

À moins de 24 ans et deux mois, Alonso est donc le nouveau champion du monde le plus jeune de l'histoire. Le Brésilien Emerson Fittipaldi était âgé d'un an de plus lors de la conquête de son premier titre mondial en 1972.

Michael Schumacher, dont le règne de cinq ans s'est interrompu dimanche, s'est classé 4e du Grand Prix. Jacques Villeneuve (Sauber) a terminé au 12e rang, à un tour du vainqueur.

En début de course, quand Montoya a doublé Alonso, l'Espagnol n'a pas cherché la bagarre. «Je savais que Juan Pablo était le plus rapide, a commenté Alonso. Je n'avais aucune chance car aujourd'hui il ne fallait pas prendre de risque. Ce n'était pas facile, j'ai fait très attention dans les dépassements. Puis dans les deux ou trois derniers tours, j'ai commencé à entendre des bruits et à m'inquiéter un peu. Et quand j'ai franchi la ligne, j'ai compris que tout était joué.» Le prochain Grand Prix aura lieu le 9 octobre au Japon.