En bref - Une nouvelle série internationale vient «compléter» la Formule 1

Londres — La Formule 1 a peut-être une rivale. La nouvelle série A1 Grand Prix de course automobile constitue une alternative à la F1, offrant des billets à des prix plus abordables, des noms connus et une course de fin de saison à Shanghai, en Chine — au même endroit où la F1 complétera sa propre campagne.

Cette série rivale, qui fait ses débuts ce week-end en Angleterre, cherchera à se distinguer de plusieurs façons. Les 25 équipes et pilotes représenteront chacun un pays. Il y aura deux courses par étape au lieu d'une seule. Et il en coûtera seulement 15 millions $US pour participer à la série qui comptera 12 journées de compétition. C'est un montant qui représente à peine quatre pour cent des sommes que Ferrari dépense au cours d'une saison de F1. La série A1 Grand Prix a été conçue par le cheik Maktoum bin Hasher bin Maktoum Al Maktoum, un neveu du prince de l'Émirat de Dubaï. L'idée lui est venue il y a deux ans et il a approché Tony Teixeira, un homme d'affaires sud-africain qui est né au Portugal. «C'est pratiquement comme donner naissance à un enfant», a déclaré Teixeira, le directeur exécutif de la série qui amorcera ses activités ce dimanche sur le circuit de Brands Hatch dans le sud-est de l'Angleterre. «C'est quelque chose que j'ai en tête depuis longtemps et maintenant, c'est une réalité.» Teixeira qualifie la série A1 Grand Prix de «complémentaire» à la F1, soulignant qu'il s'agit d'une compétition abordable qui se déroule durant l'automne et l'hiver, c'est-à-dire pendant la morte-saison de la F1.